Search
jeudi 22 octobre 2020
  • :
  • :

10e Session du Conseil Supérieur de l’Agriculture: un bilan satisfaisant et des projections ambitieuses

Après les amendements apportés par le Conseil exécutif national de l’agriculture, réuni autour du Premier ministre, le président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, a validé le vendredi dernier, le Plan de campagne agricole 2020. C’était à Koulouba à la faveur de la 10e session du Conseil supérieur de l’Agriculture.

Cette rencontre de haut niveau a examiné les grandes préoccupations du monde rural. Un secteur vital pour notre pays. Après avoir approuvé le bilan de la campagne 2019-2020, le chef de l’État a validé les projections de 2021-2022.

Les résultats obtenus au cours de la campagne 2019 sont encourageants. Il s’agit entre autres de la production de :

10 544 068 tonnes de céréales avec un excédent de 4 583 510 tonnes ; 707 000 tonnes de coton graine ;

84 184,41 tonnes de viande rouge.

À cela il faut ajouter l’insémination de 5 670 vaches et la vaccination de 58 862 723 têtes d’animaux tous types confondus.

Face à ces résultats, le Président de la République a salué l’opérationnalisation des commissions foncières communales installées en 2018 dans le cadre de l’appui Budgétaire Général de la Banque Mondiale. Pour le chef de l’État, la mise en place de ces commissions foncières a permis de gérer en amont des conflits fonciers dans les différentes localités concernées.

Concernant la modernisation de l’Agriculture, le président de la République estime que cela passe par la mécanisation des moyens de production qui constitue un axe fort de notre politique.

« J’ai suivi avec un grand intérêt le lancement de la phase pilote des dix centres ruraux de prestation de services agricoles à Manantali le 06 juillet 2019 », a dit le Président IBK. Selon lui, avec les activités de ces centres, les producteurs ont eu un accès facile aux services agricoles de base.

« Je vous invite à capitaliser ces expériences afin de dupliquer les acquis au niveau d’autres localités du pays », appelé le chef de l’État.

Le Président de la République n’a pas manqué de féliciter le département de l’Agriculture pour les mesures prises pour la gestion des stocks d’équipements agricoles. Il a appelé les acteurs à adopter une stratégie adaptée de gestion du programme de subvention des équipements agricoles.

S’agissant de la gestion de la subvention des engrais, le président du Conseil supérieur de l’agriculture a exprimé sa satisfaction face à l’organisation d’une concertation nationale qui a regroupé l’ensemble des acteurs du secteur agricole.

À l’issu desdites concertations, un certain nombre de recommandations pertinentes ont été formulées sur la base desquelles une feuille de route a été élaborée.

Aux dires du président de la République, la mise en œuvre de cette feuille de route permettra de donner des réponses à certaines préoccupations et de rassurer davantage le contribuable malien sur l’utilisation de ses ressources.

Par rapport aux différentes filières, le Président du Conseil Supérieur de l’Agriculture a affirmé que leur développement devra s’appuyer sur des organisations interprofessionnelles fortes, représentatives et ouvertes sur les marchés. Ainsi, au regard du niveau d’accroissement de la production et de la productivité agricole, il a signalé la nécessité de la création d’agences chargées de la promotion des filières agricoles et de la valorisation de nos productions en produits finis et semi-finis.

Au cours de cette session du Conseil supérieur de l’Agriculture, le ministre Moulaye Ahmed BOUBACAR a présenté les différents documents. Il a déclaré que les prévisions doivent être revues à la hausse pour les 3 prochaines années. Cela, en raison non seulement du potentiel naturel dont dispose notre pays, mais aussi du fait de la vision stratégique des plus hautes autorités de faire de ce secteur le moteur de notre économie. Pour la prochaine campagne, il est attendu plus de 11 millions de tonnes de céréales et à peu près 1 million de tonnes de coton pour les campagnes prochaines.

À cause des mesures de prévention contre le Covid 19 seul 20 membres ont pris part à la session.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *