Search
lundi 19 avril 2021
  • :
  • :

11ème CA de l’AMCPB: un bilan satisfaisant de plus de 5 milliards de FCFA

L’Agence de Gestion du Marché Central de Bamako (AMCPB) a tenu, ce mercredi, dans ses locaux, la 10e session de son Conseil d’administration dont la cérémonie d’ouverture a été présidée par sa Présidente directrice générale, Mme DIAWARA Aïssata Lady TOURE. Selon elle, malgré le contexte sociopolitique et sanitaire très difficile de notre pays, le bilan des activités de l’année 2020 est satisfaisait avec un état budgétaire de 5.150.833.646 CFA.

D’entrée de jeu, Mme DIAWARA a rappelé que la situation de la campagne pêche au Mali de 2019-2020 a été caractérisée par un climat sécuritaire douloureux pour notre pays. C’est pourquoi, une assistance doit être apportée aux acteurs de la filière pêche pour pallier les différents problèmes auxquels le poisson est confronté, a-t-elle préconisé. « Il est urgent que l’Agence s’attaque au problème de transfert de nos mareyeurs et mareyeuses au sein du marché. C’est dans ce cadre que l’entretien, le fonctionnement et le développement de la filière pêche et aquacole seront atteints », a-t-elle dit.
Elle a également fait savoir que le marché central doit relever un défi majeur qui est de satisfaire l’autosuffisance alimentaire de la population malienne en matière de qualité de poisson et de bonne conservation hygiénique ; d’où une nécessité d’assurer une chaîne de froid et de valeur constante.
Elle s’est malgré tout réjouie que les travaux réalisés selon les normes internationales, les principes comptables SYSCOA et HOADA, la règlementation en vigueur en république du Mali, l’aient été conformément aux exigences de la profession en matière de préparation des comptes annuels. Selon elle, le compte annuel des activités de 2020 fait état d’un bilan de 5.150.833.646 FCFA et la situation de trésorerie excédentaire de 2.782.470 qui ont été fournis sur la base des pièces et documents qui ont été communiqués, et ceci conformément au principe comptable généralement admis.
Selon elle, le rapport d’activité de l’AMCPB fait ressortir qu’avec l’appui des partenaires techniques et financiers, notamment la coopération japonaise, l’agence a atteint un niveau satisfaisant dans l’exécution de son programme 2020, malgré la pandémie de Covid 19. « C’est le lieu de remercier le partenaire japonais, l’Agence Japonaise pour la Coopération Internationale pour son soutien permanent, en particulier qui n’a pas cessé de parcourir tous les marchés de la capitale et d’informer et sensibiliser les grossistes comme les détaillants sur la nécessité de transférer leurs activités au marché central à poisson de Bamako », a-t-elle salué, avant d’exprimer le vœu de continuer sur la même lancée avec les partenaires. « Nous entendons poursuivre ces efforts à l’endroit de tous nos partenaires afin d’accroître les capacités d’intervention du Marché Central et mieux asseoir sa crédibilité par l’amélioration de ses prestations. C’est dans ce sens que nous avons recruté une équipe de spécialistes en contrôle de qualité et qui opère depuis des mois maintenant au sein du Marché Central», a-t-elle révélé.
Pour finir, Mme DIAWARA a lancé un appel aux vendeurs de poisson de venir occuper les lieux qui sont les leurs. « Nous réitérons notre appel aux commerçants grossistes et détaillants de venir occuper leur étal. Nous avons toutes les commodités pour garder au frais les poissons et les vendre en toute commodité, puisque le marché est doté des étals équipés selon les normes de vente de poisson », a-t-elle dit, avant de faire un appel aux plus hautes autorités de prendre des mesures pour orienter les vendeurs de poisson vers Marché central.

PAR CHRISTELLE KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *