12e Camp national d’excellence: les filles ravissent la vedette aux garçons

9

Le lancement officiel de la 12e édition du Camp national d’excellence a été fait, mardi 6 septembre et va s’étendre jusqu’au 20 septembre, à la Cité des enfants à Nimakoro. Sur les 76 lauréats de cette édition, qui sont les meilleurs du DEF, du Bac, du CAP, du BT et des Instituts de formation des maîtres (IFM) 39 sont des filles parmi lesquelles, les premières nationales du Bac et du DEF.

Le ministre de l’Éducation nationale, Kénékou dit Barthélémy Togo, accompagné de plusieurs autres membres du gouvernement, dont la ministre de l’Artisanat et du tourisme, Mme Nina Walett Intalou, représentant son homologue de la Promotion de la femme, a lancé, mardi dernier, l’édition 2016 du Camp national d’excellence à la Cité des enfants. On y notait également la présence des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Pr Assétou Founè Samaké Migan, et le Dr Marie Madeleine Togo, de la Santé et de l’hygiène publique.
Initiée et organisée par les ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en partenariat avec l’Association des femmes ingénieurs du Mali (AFIMA) et la Cité des enfants, cette 12e édition du Camp national d’excellence scientifique regroupe 76 élèves et étudiants excellents, dont 39 filles, du 6 au 20 septembre prochain à la Cité des enfants. Ces meilleurs élèves, qui sont de toutes les séries et filières, viennent de tous les ordres d’enseignement et des 17 Académies d’enseignement de notre pays, à l’exception de celle de Kidal.
Les élèves, qui se sont distingués à l’issue d’un processus de sélection, ont eu entre 13 à 19 de moyenne dans les différents examens scolaires. Ils sont âgés de 16 à 18 ans et vont établir et renforcer, durant deux semaines, des liens d’amour et de solidarité individuels et aussi renforcer leur amour de la patrie et surtout du travail bien fait.
Ce Camp, selon le premier adjoint du maire de la Commune VI du District de Bamako, Ténémakan Koné qui a souhaité la bienvenue aux participants, est un espace permettant aux élèves et étudiants d’améliorer leurs connaissances, d’affirmer leur savoir-faire et d’affiner leur savoir-vivre. Son objectif est de réunir les élèves et étudiants méritants des différents examens scolaires afin d’encourager leur performance scolaire.
Lors de leur séjour au Camp, les élèves et étudiants bénéficieront de cours sur les technologies de l’information et de la communication (TIC), l’éducation à la citoyenneté, la santé de la reproduction ; et feront des excursions sur le terrain.
En plus du secourisme dans le domaine de la sécurité routière, ils visiteront aussi les services administratifs et les lieux touristiques et scientifiques comme l’Agence nationale de la météorologie (Mali-Météo), l’Institut d’économie rurale (IER), le Monument Abdoul Karim Camara dit « Cabral » à Lafiabougou, la Tour de l’Afrique, le Musée national et le barrage de Sélingué.
Les lauréats découvriront, par ces sorties, d’autres facettes de notre riche patrimoine culturel, à travers des contes dits dans les veillées nocturnes, des conférences dans divers domaines, des expositions sur de multiples sujets.
Les lauréats suivront également des causeries-débats sur les symboles et la connaissance de notre pays.
Pour animer ces cadres de discussion avec les jeunes futurs de notre pays, les organisateurs mobiliseront des compétences des directions nationales des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en plus des 23 encadreurs de ces meilleurs élèves venus des Académies d’enseignement et des organisations partenaires.
La présidente de l’AFIMA et ancienne ministre, Mme Gakou Salamata Fofana, a estimé que le thème de cette édition du Camp national d’excellence est d’actualité et d’une importance capitale, car la science, la technologie, l’innovation, ont un impact considérable dans le développement des nations. Ces trois domaines constituent un enjeu stratégique.
Aussi, a-t-elle soutenu, à l’ère des sociétés du savoir, le système éducatif se doit de prendre la pleine mesure des défis actuels et futurs de la science, de la technologie et de l’innovation, car les effectifs des élèves et étudiants diminuent de façon significative dans ces domaines.
Mme Gakou Salamata Fofana a ensuite salué et encouragé la volonté des autorités scolaires, plus que jamais, engagées à renverser la tendance actuelle de 20 à 80 % de scientifiques dans les écoles secondaires et dans les universités de notre pays.
«Le développement du Mali ne se fera pas sans les Maliens. Notre système éducatif est condamné à s’adapter à nos réalités pour prendre nos visions en compte », a indiqué Mme Gakou Salamata Fofana.
La présidente de l’AFIMA a regretté la situation dont les enfants de Kidal, où depuis 2012, ces derniers n’ont pas encore repris le chemin de l’école. Si le développement est lié à l’éducation, elle reste convaincue que l’éducation, elle, est également liée à la paix.
« Nous appelons de tous nos vœux la fin immédiate de cette triste situation qui n’a que trop duré, et le retour de la paix à Kidal, afin de permettre à tous les enfants du Mali de communier en toute symbiose », a-t-elle déclaré.
Exhortant les meilleurs élèves à être assidus durant leur séjour au camp, la ministre de l’Artisanat et du tourisme, Mme Nina Walett Intalou, qui représentait sa collègue de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, leur a fait savoir que c’est à cette seule condition qu’ils amélioreront leur niveau.
Quant au ministre de l’Éducation nationale, il a estimé que le Camp national d’excellence est désormais inscrit en bonne place dans l’agenda des événements majeurs de notre pays.
« Vous êtes venus de différentes zones géographiques. Vous pratiquez les différentes confessions religieuses. Vous vous exprimez à travers les différentes langues nationales. Vous portez sur vous et en vous les signes identificatoires de la diversité culturelle de notre communauté nationale. Profitez de ce Camp pour renforcer vos connaissances, pour vous connaitre davantage et vous préparer à la construction d’une nation forte et enviée au plan international. Faites du Camp, notre Mali en miniature », a ainsi mis à l’aise le ministre Togo, l’ensemble des lauréats.

Par Sidi Dao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *