12ème session de la grande commission mixte Mali-Algérie: communiqué conjoint

14

• A l’invitation de son homologue du Mali, Son Excellence Monsieur Modibo KEITA, Premier ministre, Chef du Gouvernement, Son Excellence Monsieur Abdelmalek SELLAL, Premier Ministre de la République Algérienne Démocratique et Populaire, a effectué une visite d’amitié et de travail en République du Mali les 3 et 4 novembre 2016, dans le cadre de la tradition de dialogue et de concertation existant entre les deux pays. Il était accompagné d’une importante délégation comprenant plusieurs membres du Gouvernement algérien et des opérateurs économiques.

• Cette visite s’est inscrite aussi dans le cadre de la coprésidence de la 12ème session de la Grande Commission mixte de coopération entre la République Algérienne Démocratique et Populaire et la République du Mali dont les deux Chefs d’Etat ont décidé d’élever le niveau aux Premier ministres.

• Cette session de la Grande Commission mixte de coopération s’est déroulée après les mémorables visites d’Etat effectuées en Algérie les 18 et 19 janvier 2014, 1es 22, 23 et 24 mars 2015 et les 30,31 août et 1er septembre 2015 par le Président de la République du Mali, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, à l’invitation fraternelle et amicale de Son Excellence Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire.

• Les Communiqués conjoints publiés à ces occasions ont porté sur d’importants sujets de coopération entre les deux Etats, en même temps qu’ils ont donné de fermes instructions de dynamisation des relations en divers domaines. Ils ont largement inspiré les travaux de la présente Session.

• Dans son discours d’ouverture Son Excellence Monsieur Modibo KEITA, Premier ministre, Chef du Gouvernement de la République du Mali, après avoir souhaité la bienvenue à la délégation algérienne, a rappelé le partenariat stratégique entre les deux pays. Il a indiqué que le renforcement et l’élargissement de la coopération bilatérale répondent parfaitement aux aspirations des deux peuples et correspondent aux potentialités des deux pays.

• Il a également souligné la convergence de vues entre les deux pays sur les questions d’intérêt commun, notamment celles liées à la paix, à la sécurité et au développement avant de rappeler le rôle éminent que Son Excellence Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA a joué dans le retour de la paix au Mali.

• Il a enfin relevé les relations de bon voisinage entre le Mali et l’Algérie et s’est félicité de l’engagement ferme et résolu du Gouvernement algérien au côté du Mali dans le cadre des négociations, de la conclusion et de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali.

• Le Premier ministre de la République Algérienne Démocratique et Populaire a, quant à lui, tout d’abord adressé ses sincères remerciements aux autorités maliennes pour l’accueil particulièrement chaleureux et fraternel réservé à sa délégation et à lui-même.

• Il s’est félicité de la parfaite convergence de vues entre Son Excellence Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire et Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, sur les questions de paix, de sécurité et de développement.

• Il a enfin souhaité que la présente Session soit l’occasion de dégager les voies et moyens permettant de contribuer au renforcement de la coopération bilatérale entre la République du Mali et la République Algérienne Démocratique et Populaire.

• La 12èmeSession de la Grande Commission mixte de coopération s’est félicitée du relèvement du niveau de cette instance aux Premier ministres, ce qui témoigne du dynamisme de la coopération entre les deux pays.

• Elle a permis de jeter les bases d’une coopération économique, commerciale, sociale et culturelle plus poussée entre les deux pays. A cet égard, elle s’est félicitée, en particulier, des conclusions du Forum économique algéro-malien tenu en marge de ses travaux et qui conduira à la création prochaine d’un conseil d’affaires entre les deux pays avec pour objectifs le développement des relations commerciales, la création de joint-ventures, la diversification, au profit des opérateurs économiques, des marchés et des sources d’approvisionnement.

• Cette session s’est inscrite aussi dans la dynamique de lancement futur de projets conjoints et dans la poursuite et l’accélération de ceux en cours, notamment dans les domaines des infrastructures routières interétatiques, la protection des humains et du bétail contre les maladies, la facilitation du transport entre les deux pays, la recherche pétrolière. Elle a engagé les responsables nationaux concernés à poursuivre la coopération dans les domaines de la formation et de la promotion des échanges culturels, le partage mutuel du savoir et des savoir-faire.

• A l’occasion de cette 12ème session les deux parties ont conclu et procédé à la signature des Accords suivants :
• accord de coopération dans le domaine de l’énergie ;
• accord de coopération dans le domaine du pétrole et du gaz ;
• accord de coopération dans le domaine de la recherche géologique et minière ;
• accord dans le domaine sanitaire vétérinaire ;
• accord dans les domaines de la protection des végétaux et de la quarantaine végétale ;
• accord de coopération technique dans le domaine des ressources en eau ;
• accord de coopération en matière de santé ;
• mémorandum d’entente de coopération dans le domaine du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale ;
• mémorandum d’entente dans le domaine de la solidarité nationale ;
• programme exécutif de coopération culturelle 2017-2019 ;
• mémorandum d’entente relatif à la promotion du commerce extérieur entre l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX Algérie) et l’agence pour la promotion des exportations du Mali (APEX Mali) ;
• accord de coopération entre la Radio algérienne et l’office des radiodiffusions et télévisions du Mali.
• accord pour la réalisation d’une centrale hybride de 40 mégawatt à Tombouctou, d’une centrale hybride de 40 mégawatt à Gao et 200 mégawatt dans d’autres parties du Mali.

• Les deux parties sont également convenues d’assurer le suivi des engagements retenus lors de cette session dans le cadre des activités du Comité Bilatéral Stratégique (CBS).

• Les deux parties ont également échangé sur la sortie de crise au Mali, après la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.

• Abordant les efforts déployés en vue du retour définitif de la stabilité dans le septentrion malien, le Premier ministre Abdelmalek SELLAL a souligné l’intérêt tout particulier que le Président de la République, S.E.M. Abdelaziz BOUTEFLIKA, attache à la restauration de la paix durable au Mali et à la réalisation de la réconciliation entre les frères maliens dans le respect de l’intégrité territoriale, de l’unité nationale et de la souveraineté du Mali. Il a renouvelé le soutien du Gouvernement algérien au Gouvernement malien pour les efforts qu’il déploie, avec détermination, sous la Haute direction de S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, en vue de permettre à l’Etat d’exercer tous ses pouvoirs régaliens sur l’ensemble du territoire national.

• Les deux Parties ont noté avec satisfaction les avancées enregistrées dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger et appelé à leur consolidation à travers la bonne mise en œuvre de l’accord. Elles exhortent la communauté internationale à appuyer les efforts du Mali, en particulier, en honorant les engagements pris notamment à l’occasion de la Conférence internationale pour la relance économique et le développement durable du Mali tenue à Paris le 22 octobre 2015.

• La Partie malienne a rendu un vibrant hommage au Président Abdelaziz Bouteflika pour son engagement personnel continu en faveur de la promotion de la paix, de la stabilité et de la réconciliation nationale au Mali. Elle a remercié l’Algérie pour sa sollicitude fraternelle et pour sa contribution multiforme et adaptée aux efforts de règlement de la crise politico-sécuritaire qui a secoué le Mali au cours des dernières années. Elle a réaffirmé sa détermination à mettre tout en œuvre en vue d’une application intégrale des dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

• Les deux Chefs de délégation ont eu des échanges approfondis en tête-à-tête. sur des sujets se rapportant aux questions bilatérales, sous régionales, régionales et internationales.

Par ailleurs, les Ministres ont également eu des échanges fructueux au cours des travaux de la session ministérielle.

• Passant en revue les questions régionales et internationales d’intérêt commun, les deux Parties ont réitéré leur engagement à ne ménager aucun effort pour que la région sahélo-saharienne soit toujours un espace partagé de paix et de prospérité. Elles ont réaffirmé leur attachement au processus de Nouakchott et réitéré leur volonté de continuer à œuvrer en commun afin de relever les défis qui se pose à la paix et la sécurité régionales pour le bien du Mali et de l’Algérie ainsi de l’ensemble des pays de la sous région. Dans ce cadre les deux parties se sont engagées à renforcer davantage leur concertation pour promouvoir la paix et la sécurité en Afrique dans le cadre du CEMOC et de l’UFL

• Les deux parties ont fermement condamné le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations et appelé à une meilleure coordination des efforts dans la lutte contre ce fléau.

• Concernant la situation en Libye, les deux Parties ont exprimé leur profonde préoccupation face à la situation dans ce pays qui menace la nation libyenne dans ses fondements ainsi que la stabilité et la sécurité dans la région. La Partie malienne a exprimé son appui aux efforts de l’Algérie concernant le règlement de la crise en Libye, basée sur la solution politique, le dialogue et la réconciliation nationale.

• Les deux Parties ont formulé l’espoir de conjuguer leurs efforts pour travailler ensemble avec les autres pays africains à la consolidation de l’Union Africaine et au renforcement de ses capacités à traduire fidèlement le message des Pères Fondateurs.

• Abordant les derniers développements concernant la question du Sahara Occidental, les deux Premier Ministres ont réaffirmé leur soutien aux efforts de l’ONU visant à trouver une solution politique, mutuellement acceptable, qui pourvoit à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations Unies.

• S’agissant de la situation au Moyen-Orient, les deux Premiers Ministres ont réitéré leur soutien à un règlement juste et durable du conflit israélo-palestinien, consacrant le droit du peuple palestinien à la création d’un Etat indépendant avec comme capitale El Qods.

• Les entretiens entre les deux Parties se sont déroulés dans une atmosphère empreinte de fraternité et de compréhension mutuelle.

• Au cours de sa visite, Son Excellence Monsieur Abdelmalek SELLAL a été reçu en audience par le président de la République du Mali, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA à qui il a transmis les salutations fraternelles et amicales de son frère et ami Son Excellence Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire.

• Son Excellence Monsieur Abdelmalek SELLAL, Premier Ministre de la République Algérienne Démocratique et Populaire, a vivement remercié le président de la République du Mali, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA et le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Son Excellence Modibo KEITA, pour l’accueil chaleureux et fraternel ainsi que pour toutes les marques d’attention dont lui-même et sa délégation ont fait l’objet durant leur séjour au Mali, qui s’est déroulé dans un climat convivial à l’image des liens étroits de fraternité, d’amitié et de compréhension mutuelle qui unissent les deux pays, les deux Peuples et les deux Chefs d’Etat.

• La treizième Session de la Grande Commission mixte de Coopération entre les deux pays se tiendra au courant de l’année 2018, à Alger, en République Algérienne Démocratique et Populaire, à une date qui sera fixée d’un commun accord par voie diplomatique.

Fait à Bamako, le 3 novembre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *