Search
lundi 24 janvier 2022
  • :
  • :

15e anniversaire du drame de San: le ministre Koita rend hommage à ses camarades

L’ancien ministre Amadou KOITA s’est recueilli, hier jeudi au cimentière d’Hamdallaye, sur les tombes de ses 22 camarades du Mouvement citoyen morts, le 23 septembre 2006, dans un accident de la circulation près de San alors qu’ils venaient de la célébration de la fête d’indépendance du Mali tenue à Gao. Depuis, le ministre KOITA commémore l’anniversaire de ce drame pour rendre hommage aux victimes.

Un 23 septembre 2006, 22 jeunes du Mouvement citoyen de retour de Gao après la célébration de la fête commémorative de l’accession de notre pays à l’indépendant ont la vie. En leur hommage et pour le repos de leur âme, le ministre KOITA en collaboration d’autres anciens du Mouvement citoyen ont respecté encore hier à la tradition en organisant un rituel de prière et bénédiction. A ce rituel religieux se sont associés des proches et familles des défunts.
« Ce recueillement est toujours un moment fort de souvenir, d’émotion pour ce monde, ni les semaines, les mois, encore moins les années n’ont altéré la scène atroce de ce drame », témoignent des membres de la famille des défunts.
Le véhicule les transportant a fait une collision avec une autre voiture de transport. Sur les 27 des jeunes qui y étaient à bord 22 sont et malheureusement décédé. Mais le bilan de l’accident a fait 24 morts dont les deux chauffeurs des véhicules.
La moyenne d’âge de ces victimes étaient entre 25 et 26 ans, a précisé le ministre Amadou KOITA qui est la preuve qu’ils sont morts à la fleur de l’âge.
« Ils étaient l’avenir de ce pays pour lequel ils sont morts. Tenir un rite annuel en leur mémoire est un devoir de reconnaissance pour attester qu’ils ne sont pas morts pour rien. Ils sont pour le développement du Mali. Ils sont morts pour la souveraineté du Mali. Ils sont aussi morts pour feu le président Amadou Toumani TOURE», a déclaré M. KOITA avant prier pour le repos de leur âme.
Ainsi, pour le ministre, de là où ils trouvent ils espèrent la paix et le développement pour le Mali. C’est pourquoi, il a profité de l’occasion pour appeler à la paix, à la cohésion sociale autour du pays.
Après la délégation s’est rendue sur la tombe de Amadou Toumani TOURE dans le même cimetière pour s’y recueillir également.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *