1er Salon de la santé et de l’équipement médical: la promotion de la médecine de proximité

21

Dans le cadre des activités du 22è mois de la solidarité et de a lutte contre l’exclusion l’agence «Natou-communication», avec le soutien financier de la Banque mondiale, et en partenariat avec le ministère de la Santé, la Fédération nationale des associations de santé communautaire du Mali (FENASCOM) et l’Alliance du secteur privé, organise, depuis hier jeudi, au Palais des sports de Bamako, la 1ère édition du Salon de la santé et de l’équipement médical du Mali (SASEM) dont le thème est «accès équitable à des soins de santé de qualité pour tous».

La cérémonie d’ouverture de ce Salon, de 3 jours, était présidée par le représentant du ministère de la Santé et de l’hygiène publique, Lamine DIARRA; en présence de la marraine, DIARRA Afssatou THIERO, ancienne ministre de la Promotion de la de la femme et de l’enfant, le représentant du Ministère de la solidarité et de l’action humanitaire. On y notait aussi la présence du représentant du président de l’Alliance des professionnels de secteur privé de la santé ; du chef de file des PTF et de nombreux acteurs de la santé.
Selon le Dr Wahab TOURE, représentant du président de la FENASCOM, le salon vise à faire la promotion de la médicine de proximité pour informer les populations des acquis qu’ils ont en matière de la santé communautaire. En outre, il sera une occasion pour les professionnels du secteur de la santé d’exhiber leur savoir et savoir-faire et les moyens dont ils disposent pour offrir à chaque Maliens des soins adéquats et à moindres coûts.
M. TOURE s’est réjoui de l’initiative qui permettra aux acteurs de santé de pouvoir justifier certaines insuffisances, dont ils sont accusés quotidiennement.
En effet, soutient-il, à travers des panels qui seront animés par des experts en la matière, ce salon est une occasion de faire des propositions concrètes à certains défis de la santé, à savoir : la problématiques du diagnostic biomédical, la qualité des soins dans les structures de santé, le lien entre la médecine conventionnelle et la médecine traditionnelle, les surveillances des pathogènes zoonotiques au Mali, la qualité des produits de consommation, l’achat et la maintenance des équipements biomédicaux au Mali, etc.
Aussi, a-t-il reconnu, l’existence d’énormes insuffisances d’informations sur les potentialités du personnel soignant que regorge le Mali, ces dernières années.
«Souvent, ce n’est pas indispensable d’évacuer les patients pour certaines maladies compliquées, or les médecins maliens peuvent les soigner à 100 % sur place, s’ils sont bien équipés», soutient M TOURE.
Avant d’ajouter: « le Mali n’a pas besoin d’injecter des millions de FCFA dans l’achat de certains équipements médicaux comme les tables d’accouchements, des lits d’hospitalisation des chaises de consultations, des tables de consultations et autres équipements indispensables dans le quotidien du personnel soignant. Ce salon va donc être un espace d’exposition du savoir-faire des Maliens en matière de confections des équipements médicaux ».
Par ailleurs, note M TOURE, les défis de la prévoyance sociale, de la mutualité et de l’assurance feront l’objet d’une attention particulière des organisateurs et PTF, lors de ces 3 jours d’exposition.
Dans la foulée, M. TOURE a révélé que des plaidoyers pour le financement de certains programmes de développement de la santé seront débattus entre, les représentants du ministère de l’Economie et des finances, les PTF et les organisateurs du salon. Ce débat, a-t-il expliqué, trouve sa justification, dans le fait que souvent le ministère de la Santé n’a pas accès à des fonds demandés.
«Ce n’est pas parce que le ministère des Finances refuse de l’exécuter, mais souvent c’est la bonne formulation des besoins qui fait que le ministre des Finances devient réticent face à l’exécution de certaines dépenses. Voilà autant de défis qui entravent le secteur de la santé, qui seront corrigés pendant ce salon », a-t-il dit.
Selon Dr Lamine DIARRA, ce salon est une véritable Synergie d’actions entres les professionnels de la santé du secteur public et privé et le département de la santé. A Pour lui, il permettra aux acteurs d’identifier les acquis et de poser des jalons pour faire face aux défis.
Il a, par ailleurs, salué l’engagement des partenaires techniques et financiers et leur adressé au nom du ministre Marie Madeleine TOGO, toutes les reconnaissances du Président IBK.
La cérémonie a été marquée par la coupure du ruban symbolique des expositions du salon par la marraine de la semaine, Mme Diarra Mme Diarra Afssatou Thiéro, et le représentant du ministère de la santé et de l’hygiène publique le Dr Diarra.
Dans des stands les participants exposent des équipements médicaux, des produits pharmaceutiques et de la médecine traditionnelle.
Les visiteurs auront droit à des éclairages sur des produits d’assurance maladie qui existent dans notre pays.
Pour joindre l’utile à l’agréable, une équipe de transfusion de sang y est présente pour encourager les populations à faire don de leur sang, dans le cadre du mois de solidarité.

Par Christelle KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *