Search
lundi 24 janvier 2022
  • :
  • :

1ère édition du «Cross stop armes» une réalité: sensibiliser les jeunes au dépôt volontaire des armes légères

«Permettre aux jeunes de se frotter les uns aux autres pour avoir un état d’esprit en identifiant la problématique des armes», tel était l’objectif du «Cross stop armes» dont la première édition a eu lieu ce dimanche 9 janvier. A travers cet événement sportif, il s’agissait aussi de sensibiliser pour un dépôt volontaire des armes légères.

Le Secrétariat permanent de la lutte contre la prolifération des armes légères et des petits calibres (SP-CNLP) en partenariat avec la Misahel-Mali a organisé le 9 janvier 2022, la journée d’amnistie de l’Union Africaine.
Le thème de la 1ère édition du «Cross stop armes» est :»Engageons-nous contre la détention illégale des armes légères et des petits calibres dans nos communautés».
Financée par la mission de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel (Misahel), selon le SP-CNLP, le colonel Adama Diarra, cette journée rentre dans le cadre de la sensibilisation pour un dépôt volontaire des armes légères, détenues illégalement par nos communautés.
Selon lui, c’est une journée consacrée à faire taire les armes d’ici l’horizon 2030. Pour la course des différentes catégories organisée pour cette journée, il dira qu’il va permettre aux jeunes des différentes localités de se frotter les uns aux autres pour avoir un état d’esprit à savoir, identifier la problématique des armes. Et d’ajouter qu’il s’agira aussi de créer un environnement sans arme. Cela demande l’engagement de tout un chacun.
S’agissant de la course, trois catégories étaient au départ, elle a débuté devant de bureau du secrétariat permanent de la lutte contre la prolifération des armes légères et des petits calibres en passant sur le boulevard, en contournant le monument de l’indépendance pour arriver à la destination finale, c’est à direla bourse du travail.
Pour la première catégorie des femmes, elle a été remportée par Biba Sidibé, suivie de Assan Bouaré 2ème et de Awa Diakité 3ème. La catégorie des juniors a été remportée par Adama Galamé, suivi de Youssouf Touré de Kati 2ème et Lamine Keita 3ème. Quant à la dernière catégorie, celle des seniors, elle a vu la victoire de Mohamed Diarra, suivi de Sidi Sidibé et Mohamed Keita pour la troisième place.
Les gagnants des différentes catégories ont exprimé leur satisfaction pour l’organisation de la journée. Ils ont recommandé au secrétariat permanent de multiplier des activités de ce genre allant dans le sens de la sensibilisation pour freiner la problématique des armes légères, détenues illégalement dans nos communautés.
Vivement la deuxième édition.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *