Search
jeudi 13 décembre 2018
  • :
  • :

1ère Journée du collectif des jeunes pharmaciens du Mali: l’officine et la biologie médicale au cœur de la réflexion !

C’est le samedi dernier, au Musée national de Bamako, que le Collectif des jeunes pharmaciens du Mali a organisé son premier numéro de la journée des carrières et formations continues en pharmacie, sous le parrainage du Dr Hamidou TRAORE. Le thème portait sur : ‘’Les perspectives d’emploi du jeune pharmacien’’.

Plusieurs docteurs ont participé à ce tout premier numéro de la journée au nom du Collectif des jeunes pharmaciens du Mali. Il s’agissait, entre autres, de Boubacar TRAORE, Doyen de la Faculté de médecine ; Amadou Sékou TRAORE, président du Collectif des jeunes pharmaciens (COJEP) ; Mamadou B. COULIBALY. On notait également la présence du Pr Rokia SANOGO ; du Dr Moussa SANOGO, PDG de la Pharmacie populaire du Mali, etc.
L’objectif de la Journée est de créer un cadre d’échange sur les perspectives d’emploi du jeune pharmacien.
Le débat a porté sur la pharmacie, l’officine et la biologie médicale.
La cérémonie d’ouverture de ladite journée était placée sous l’égide du représentant du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle.
La conseillère technique et représentante du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle a indiqué que cette journée s’inscrit dans la logique d’une formation continue. Selon elle, la tenue de cette journée des jeunes pharmaciens du Mali est la preuve de la confiance envers le Président de la République en cette période où les terroristes mettent le pays en deuil.
La représentante du ministre de l’Emploi a assuré que son département accordera la plus grande attention aux recommandations issues des échanges de cette journée.
Dans son intervention, Dr Hamidou TRAORE, parrain de la cérémonie, a précisé qu’une chose est de former des cadres jeunes pharmaciens compétents et qu’une autre est, par la suite, qu’ils aient l’opportunité d’exercer leur art au profit des populations maliennes. La carrière est une préoccupation tout à fait légitime et conforme aux qualités. Le parrain Hamidou TRAORE réaffirmera qu’en plus de la recherche d’opportunités, les pharmaciens déjà opérationnels n’en ont pas fini avec la formation.
Pour sa part, le Dr Amadou Sekou TRAORE, président du Collectif, a fait savoir que le Collectif des jeunes pharmaciens du Mali est la deuxième organisation du secteur pharmaceutique, après le Conseil national des ordres de pharmaciens.
Créé en 2001, le Collectif a pour objectifs de défendre les intérêts moraux et matériels des jeunes pharmaciens ; d’orienter et assurer la formation continue des jeunes pharmaciens ; de faciliter l’intégration entre pharmaciens au niveau national et international ; de promouvoir une image sociale des pharmaciens par des actions humanitaires ; de permettre au pharmacien de jouer pleinement son rôle d’acteur de santé publique.
Ces objectifs, selon le président TRAORE, ont été mal interprétés, non seulement par les jeunes, mais aussi par les aînés. Aussi a-t-il souligné qu’il est de leur devoir de rappeler que le COJEP (collectif des jeunes pharmaciens du Mali), n’a pas pour but d’aller contre leurs aînés ou contre leurs intérêts ; que le Collectif des jeunes pharmaciens du Mali n’a pas pour but non plus d’amener les jeunes à se rebeller, mais plutôt se veut une plateforme d’échange entre les générations pour une meilleure synergie d’action. Dr Amadou Sékou Traoré dira que le COJEP a été toujours et restera à l’écoute des aînés et des jeunes. Il a ajouté que le Collectif des jeunes pharmaciens du Mali est très fier de rapprocher les générations.
Dr TRAORE a été ravi, au sortir de ce premier numéro de la journée des pharmaciens du Mali, des recommandations et des propositions concrètes faites par les participants. Il a affirmé que l’heure n’est plus à les éloigner les uns des autres, en raison de leur différence générationnelle et de secteur d’activité. Le temps est de valoriser leurs différences pour mieux servir la profession, pour mieux sauvegarder la santé de la population.
Notons que des distinctions ont été faites au cours de cette 1re journée par le Collectif des jeunes pharmaciens du Mali.

PAR SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *