22è édition du mois de la solidarité à Koutiala: le ministre Nango au secours des néccesiteux

6

Le parrain du mois de la Solidarité et de la lutte contre l’exclusion dans le cercle de Koutiala, le ministre de l’Elevage et de la pêche, Nango DEMBELE, a présidé, le samedi 29 octobre, à Koutiala, la cérémonie de remise de dons d’une valeur de plus de 11 millions de FCFA aux personnes nécessiteuses. La cérémonie a enregistré la présence du préfet de Koutiala ; de la directrice du service local du développement social, MAGASSA Alima OUATTARA ; des autorités coutumières et administratives et les bénéficiaires.

Le thème de la 22e édition du mois de la Solidarité et de la lutte contre l’exclusion est : « La solidarité moteur d’un développement durable ».
Dans le cercle de Koutiala, la semaine de la femme et de l’enfant était parrainée par Oumar DIAKITE, Administrateur général de la CMDT à Koutiala ; la semaine des personnes handicapées était parrainée par Bakary Tiébilé DIARRA, promoteur de l’hôtel Flasso ; la semaine de la jeunesse et de l’entrepreneuriat a été parrainée par Adama DEMBELE, et la quatrième semaine a eu comme parrain le promoteur de l’entreprise Djèko.
Dans ses mots introductifs, le représentant du maire de Koutiala, Aly DEMBELE, a souhaité la bienvenue au ministre DEMBELE et à sa délégation tout en leur souhaitant un agréable séjour dans la capitale de l’or blanc.
Combattre la pauvreté et l’exclusion à travers la solidarité et l’entrepreneuriat
Le porte-parole des parrains des différentes semaines thématiques, Adama DEMBELE, a salué les autorités maliennes pour cette belle initiative en instituant le mois d’octobre comme mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion au Mali. Il a rappelé que la solidarité fait partie des fondamentaux de notre pays et est loin d’être un vain mot, mais une réalité qui doit occuper une place de choix chez tout un chacun.
Le porte-parole des parrains s’est dit convaincu que c’est à travers la solidarité que nous arriverons à satisfaire les besoins essentiels des populations. Et que c’est aussi grâce à une solidarité agissante que notre pays parviendra à combattre, à coup sûr, l’exclusion sous toutes ses formes. Quelle soit sociale, professionnelle ou autre.
Il s’est beaucoup appesanti sur ce qui, à son avis, doit focaliser toutes les actions et interventions durant la semaine consacrée à la jeunesse, à l’emploi et à l’entrepreneuriat. Selon Adama DEMBELE, le concept jeunesse et emploi est né d’un constat inquiétant dans notre pays du fait qu’il ne se crée pas assez d’entreprises.
Pour le porte-parole des parrains, il est grand temps de d’inverser cette tendance en faisant émerger la culture entrepreneuriale chez les jeunes en leur transmettant les valeurs entrepreneuriales qui leur permettront de surmonter les différentes étapes d’un projet pour devenir des jeunes entrepreneurs qui dirigent des projets passionnants. Pour ce faire, a-t-il appelé les jeunes du pays à apprendre à s’accepter avec leurs défauts et qualités. Tout en soutenant que la plus grande gloire de la jeunesse n’est pas de ne jamais tomber, mais de savoir se relever à chaque fois qu’on tombe.
Il s’est adressé aux jeunes du pays en ces termes : « croyez que votre vie vaut la peine d’être vécue et votre confiance aidera à créer la réalité. Vous avez besoin de vous informer, de vous former, d’avoir les compétences pour exercer une pensée critique. N’ayez pas peur de vous lancer dans les affaires. Pensez et ayez le sens de l’initiative. Saisissez les opportunités et en tirez la meilleure partie. Il vous faut toujours vous fixer un cap et surmonter les difficultés persistantes comme les nouveaux défis sont toujours de taille, mais votre résolution est et devra être plus grande encore. Il vous faut de la réflexion et de l’action où se définissent des programmes où s’inventent des solutions pour produire des résultats. Soignez le passé, vivez le présent et rêvez l’avenir. La clef du bonheur, c’est d’avoir des rêves ; la clef du succès, c’est de réaliser ses rêves, mais méritez ce que vous rêvez».

Le ministre Nango appelle à étendre les actions de solidarité :
Le parrain de la 22e édition du mois de la Solidarité et de la lutte contre l’exclusion dans le cercle de Koutiala, Nango DEMBELE, a déclaré que le mois d’octobre a été consacré par les autorités, depuis plus de deux décennies maintenant, comme un moment privilégié d’entraide envers les personnes les plus démunies de notre société.
Il a affirmé avec satisfaction que cet honneur du ‘’Miniankala’’ fait à sa personne, témoigne de l’estime que les siens ont au-delà de sa seule personne, pour toutes les personnalités, qu’elles soient cadres du secteur public comme privé, qui se sont engagés dans l’humanisme, valeur fondamentale de notre société.
Il a informé que sous l’impulsion du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, le Gouvernement est en train de déployer d’énormes efforts pour le bien-être et le bonheur des Maliens. Des efforts qui se traduisent par la mise en œuvre du Plan stratégique pour la promotion socio-économique des personnes handicapées (2015-2024) et l’élaboration et la validation du Plan d’actions inondations 2016.
Aux dires du ministre DEMBELE, conformément aux orientations stratégiques définies pour la célébration de ce mois, son département s’emploie au quotidien pour réduire la pauvreté et lutter contre l’exclusion sociale des groupes vulnérables. De même, affirme-t-il, à travers la création d’emplois et l’insertion professionnelle des couches défavorisées.
« Le contexte socio-politique et sécuritaire de notre pays, exige de nous tous plus de solidarité humaine, d’esprit d’entraide et de compassion envers ceux qui aujourd’hui, traversent une passe difficile du fait de la double instabilité liée à l’insécurité et aux phénomènes climatiques », a-t-il affirmé.
Le ministre parrain a informé que ceux qui ont subi au cours de la présente campagne hivernale des pertes de biens de diverses natures, des actions durables seront entreprises en leur faveur afin que personne ne se sente abandonnée.
Il a rassuré que la solidarité agissante ne s’arrêtera pas au seul mois d’octobre et que le Gouvernement sera toujours aux côtés des nécessiteux dans le cadre de la sauvegarde le leur dignité. Tout en sensibilisant les uns et les autres à avoir toujours à l’esprit que la solidarité va au-delà des donations, et doit être étendue et revalorisée.

gestes de solidarité :
À la faveur de cette cérémonie, le ministre parrain du mois de la solidarité dans le cercle de Koutiala a remis un important don aux personnes nécessiteuses. Lesdits dons se composaient de 20 tonnes de maïs, 10 tonnes de riz, 100 couvertures, des fournitures scolaires, des fauteuils roulants pour les handicapés… Les dons ont été remis à des sourds-muets, des handicapés, des orphelins, des associations de veuves, des personnes vivant avec le VIH/Sida…
Tout juste après la cérémonie, le ministre et sa délégation ont fait le tour de la ville de Koutiala pour rendre des visites de courtoisie aux personnes les plus âgées. La délégation s’est rendue successivement chez le vieux Soumaila CISSE 106 ans ; chez Makan BOCOUM 106 ans et chez Fatoumata COULIBALY 97 ans. Ces personnes âgées ont toutes reçu des mains du parrain des couvertures, des moustiquaires, du lait en poudre, des tapis, de la cola et des enveloppes. Partout où la délégation s’est rendue, les personnes âgées ont formulé des bénédictions pour les organisateurs et les parrains du mois de la solidarité à Koutiala ainsi que pour le pays afin qu’il puisse surmonter cette période de crise qu’il traverse.

PAR MODIBO KONE
ENVOYE SPECIAL A KOUTIALA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *