22è édition du Mois de la solidarité: le ministre de tutelle joue sa partition

6

Le ministère de la Solidarité et l’action humanitaire a remis, mardi dernier, à la direction nationale de la Solidarité, un important lot de dons en vivres et non-vivres, d’une valeur de 58 millions de FCFA, destinés aux membres de la Fédération malienne des personnes handicapées, aux groupements des femmes, à l’Association des personnes atteintes de la lèpre de Samako, au Service social des armées et aux élèves de parents démunis.

Cette journée de donation, qui s’inscrit dans le cadre du mois de la solidarité, avait pour objectif de renforcer les appuis en vivres, à l’accès aux soins de santé, à l’eau potable, à l’éducation et aux outils de production aux personnes vulnérables.
Présidée par Mme Kouyaté Fatoumata Kamissoko, Conseiller technique au ministère de la Solidarité et de l’action humanitaire, la présente cérémonie de remise s’est déroulée en présence du directeur national de la Solidarité ; du président de la FEMAPH ; de la représente du Service social des armées ; et du président du Comité de pilotage du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. On y notait aussi la présence des bénéficiaires venus de Kayes à Kidal
D’entrée de jeu, le représentent du ministère de la Solidarité et de l’action humanitaire a fait un bilan positif de cette 22è édition du mois de la solidarité et de l’exclusion, dont le thème, a-t-elle noté, s’inspire du contexte socio politique, marqué par l’engagement de l’Etat et de ses partenaires pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la Réconciliation au Mali, avec la participation de toutes les filles et fils du pays.
«En effet, ce mois nous a permis, aussi bien individuellement que collectivement d’exprimer notre solidarité à nos concitoyens qui ont été fragilisés par la crise et à tous ceux qui vivent dans la précarité.», a déclaré Mme Kouyaté.
Aussi, a-t-elle remercié, tous les partenaires du gouvernement qui ont animé le mois par des actions de solidarité et d’entre-aide. Ainsi, a-t-elle soutenu, durant tout le mois, nos concitoyens ont su être à l’écoute des personnes les plus fragiles et n’ont pas manqué de générosité et d’humanisme.
Signalons que les dons sont composés du financement de 53 activités génératrices de revenus au profit des Associations et groupements, touchant 652 bénéficiaires directs et 3 912 bénéficiaires indirects. Outre ce fonds, le ministère a offert un moulin et une plateforme multifonctionnelle aux Associations des femmes de Taoudéni et de Ménaka ; 4 machines à coudre à l’Association Tafo de Kalanda de la Commune rurale de Diaptodji dans le cercle de Douentza.
Faut-il ajouter l’appareillage de 56 personnes en situation de handicap, soit 32 fauteuils roulants, 16 tricycles à moteur et 8 tricycles à pédalier.
De même, 100 enfants, issus de milieux démunis, ont reçu des kits scolaires.
L’appui alimentaire à 18 structures ou organismes d’encadrement de personnes défavorisées avec 8 tonnes de riz ; 8,5 tonnes de mil ; et 3,5 tonnes de sucre, faisait partie du lot.
Le porte-parole des bénéficiaires n’a pas manqué de remercier le gouvernement au nom de tous des bénéficiaires. Il a promis aux donateurs que bon usage sera fait des fonds et des activités génératrices de revenus, pour que les bénéficiaires du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion de cette édition, soient parmi les généreux donateurs de l’année prochaine.

Par Christelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *