300 millions d’IBK alloués aux candidates: la clé de répartition expliquée

11

Le ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, SANGARE Oumou BAH et son homologue de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la réforme de’ l’État, Mohamed Ag ERLAF, ont animé, hier jeudi 17 novembre, un point de presse pour informer de la clef de répartition des 300 millions de francs CFA gracieusement alloués aux femmes candidates aux communales du dimanche prochain par le Président IBK.

Informer les populations maliennes, singulièrement les femmes candidates sur la clé de répartition de ces 300 millions, tel était l’objectif de ce point de presse qui a été l’occasion pour Mme SANGARE Oumou BAH et son homologue Ag ERLAF d’éclairer la lanterne de l’opinion nationale sur cette contribution présidentielle qui commençait à donner lieu à des spéculations. « Mon département a été beaucoup sollicité par plusieurs femmes candidates, afin de pouvoir bénéficier de la somme qui leur est due. Je tiens à préciser que le fonds a été techniquement géré par mon département et celui de l’administration territoriale ».
Ainsi, a poursuivi le ministre, les 300 millions FCFA ont été répartis selon le nombre de candidates dans les 8 premières régions et le district de Bamako. Le montant de base perçu par chacune des candidates est de 11.300 FCFA.
Au nombre de 3 805 candidates dans la région de Kayes, elles ont reçu 43 millions FCFA. À Koulikoro, elles sont au nombre de 5 341 et ont bénéficié de 61 millions de FCFA. La région de Sikasso a reçu 65 millions pour 5 653 candidates. Celle de Ségou, avec de 4 320 candidates eu 49 millions. Les 3 113 candidates de Mopti, elles, ont bénéficié de 35 millions FCFA. Pour la région Tombouctou, elles sont au nombre de 995 et ont bénéficié de 11 millions FCFA. Gao a reçu, pour ses 461 candidates, 5 millions et Kidal pour ses 11 candidates a eu 126.000 FCFA. Quant à celles de Bamako, elles sont au nombre de 2 381 et ont bénéficié de 27 millions FCFA. Les candidates peuvent s’adresser aux gouvernorats et préfectures de leurs circonscriptions.
Ce geste est historique selon le ministre SANGARE Oumou BAH car, il marque un pas de plus pour la promotion de la femme au Mali. À l’en croire, il est surtout le témoignage éloquent de l’engagement du président IBK à faire de la promotion de la femme, non un rêve, mais une réalité. Elle a souligné que ce geste concrétise la loi instituant la promotion du genre dans les instances nominatives et électives avec un quota de 30%. Le ministre SANGARE Oumou BAH s’est ensuite réjoui de voir que beaucoup de femmes se sont présentées aux communales avec 26 080 contre 900 candidates en 2009.
Mme SANGARE a enfin invité les femmes à sortir massivement pour accomplir leur devoir civique.
Les 300 millions FCFA, pour le ministre l’Administration, de la décentralisation, Mohamed Ag ERLAF, sont significatifs et le caractère est très symbolique. Il a indiqué que la répartition n’a pas concerné les deux nouvelles régions que sont Ménaka et Taoudénit en raison de l’absence de l’administration territoriale. Il a conclu en souhaitant bonne chance aux candidates.
Première du genre, le Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA, dans le dans le cadre de l’aide aux femmes à occuper les postes de responsabilité, a gracieusement offert, le 3 novembre dernier, un chèque de 300 millions de FCFA aux candidates aux élections communales du 20 novembre prochain.

Par Christelle KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *