Search
samedi 17 avril 2021
  • :
  • :

Démission à demi-ton ?

L’imam Oumarou DIARRA, est-il est héro ou un populiste ? La question divise profondément les internautes après la démission annoncée, ce mardi 8 décembre 2020, de ce dernier du CNT. Si pour ses partisans, cette démission constitue un acte de Courage politique, ses détracteurs, eux, dénoncent au contraire, un non-événement quand on sait qu’il déjà donnée procuration au colonel DIAW, lors de la session inaugurale, qui vu propulser ce militaire à la tête du CNT, le samedi 5 décembre dernier. Pour eux, l’homme aura démissionné sous la pression du peuple et dans l’intention de se faire remarquer. Votre facebookan du jour !

Macire Diop : est-ce qu’il n’est pas trop tard. Pourquoi avoir donné mandat au président. Le temps des remords est terminé. Franchement, il est temps de sortir de ces considérations étroites et chercher de vrais leaders. J’en suis sûr qu’il en existe et qui sont différents de ces comédiens.

Mariam Diarra : beaucoup démissionnent parce qu’ils sont rattrapés par leur dire du passé. Et on l’applaudit comme s’il a fait quelque chose d’extraordinaire.

Seydou : Franchement, un imam, c’est pour la mosquée. Un soutien spirituel à l’État, au gouvernement, à la nation, au pays tout entier. Comme ce fut le cas de l’imam Balla KALE sous GMT. Ou encore de Monseigneur Luc SANGARE. Nous n’avons pas besoin d’un modèle du F.I.S algérien au Mali. Depuis 1988, l’Algérie ne s’est jamais remise de l’avènement du FIS. Le noyau dur des jihadistes du nord du Mali, c’est le FIS.

Diawara : c’est un non-événement. Il faut immédiatement nommer un digne patriote à sa place qui sera prête pour aider le Mali. Il ne faut pas perdre de temps avec ces canards boiteux qui veulent nous empêcher d’avancer. Si ce n’est pas au Mali qu’on donne de l’importance à des gens comme lui. Il faut arrêter le cinéma. Que l’autorité désigne un homme intègre et patriote pour remplacer ce faiseur de théâtre.

Issa KONATE : bravo à imam Oumarou Diarra, votre démission est une décision sage, le peuple malien est fier de vous, digne fils de la nation !

Daouda SANGARE : avec cette démission de l’Imam Oumarou Diarra, la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) pourrait faire son entrée au CNT.

Daouda Bakary Koné : quand je vois que les gens en train de féliciter l’imam Diarra pour sa démission, après avoir voté par procuration, on comprend le degré de l’ignorance au Mali.

Djig : la démission de l’Imam Diarra est une fanfaronnade dont seul IBK a le secret. Il dit ne pas envoyer son dossier au CNT, alors pourquoi démissionner ? Il suffisait de dire qu’il y a plusieurs Oumar DIARRA au Mali et qu’il ne se sent pas concerner.

Hamadoun Sidy Hasseye : où est la lettre par laquelle tu as adhéré d’abord ou le décret, avant de nous montrer la lettre de démission ?

Lancine Kanta : félicitations pour cet acte courageux qui vous honore. Le mensonge a été avec cette transition depuis le début jusqu’à la constitution de ce CNT.

Ibrahim Nienta : Tu as été constant et cohérent. Je t’assure que tu es du bon côté de l’histoire, courage…

Lassana Bathily : pourquoi vous refusez d’apporter votre contribution à la construction de votre patrie ?

Yaya Diakite : décision sage et courageuse même si moi j’aurai souhaité que vous continuiez le combat à l’intérieur du CNT. Bon vent !

Bagayoko Abdoulaye : il ne faut pas nous prendre comme des bêtes. Pourquoi le vote pour DIAW ?

Sylla Fouiny Gangs : tu m’as déçu. C’est mieux que tu restes dans la mosquée. La politique, ce n’est pas pour toi et en plus tu es faible.

Yaya Dembele : c’est un courage politique de ta part. Tu n’es pas d’accord tu quittes.

Cheick Moussa Bah : Je n’arrive pas à comprendre pourquoi tu as donné procuration, toi tu n’as pas confiance en soi même.

Zeromé Abass le Vrai : cette démission est un non-événement vu que vous êtes déjà rentré et même donné votre procuration à Diaw devant Dieu et les hommes alors… Moi je trouve que c’est du populisme. Si vous voulez me bloquer, allez-y.

Jhon : il voulait faire cache-cache, mais sa propre main lui a démasqué. Kooo procuration.

Yacouba Diakite : je pense que tu as démissionné à la suite de la pression du peuple et pour te faire remarquer. Sinon comment ? Tu as donné ta procuration de vote à Diaw non ? Tu voulais bien le poste, mais tu veux faire du populisme. Mais crains Allah, car il est le seul à connaître ce qui est vraiment dans nos cœurs. De toutes les façons, félicitations d’avoir pris une décision aussi historique.

Hamet Aly Bah : au pays de «je ne démissionne pas» lui il a eu l’audace et la noblesse de démissionner, alors bravo !

Abdrahamane Drame : sage décision de sa part, mais il a fait l’erreur d’envoyé sa procuration a voté Diaw. Bref, ont le pardonne, il vient de par ce geste honoré l’islâm qui est de respecter ses engagements.

Moussa Doucoure : bravo l’homme honnête ! Vous avez l’avenir devant vous. Bonne chance, M. Diarra.

Salia Soma : merci Imam Diarra, soit fier de toi même, car digne, honnête et juste avec toi-même et avec les autres. Je suis fier de toi, et je retiendrai toujours de toi homme de foi de principe et cohérence dans toutes tes approches vis-à-vis du Mali. Que Dieu vous bénisse et protège le Mali de tous les mensonges complotistes.

Moussa Famakan Keita : ce gars n’est pas intelligent, ceux qui t’ont poussé à démissionner, c’est ceux-là mêmes qui vont prendre ta place.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *