Search
mardi 19 juin 2018
  • :
  • :

40e et 41e CA de l’ORTM: le budget 2018 à plus de 10 milliards FCFA

L’Office de radio et télévision du Mali (ORTM) a tenu les 40e et 41e sessions de son conseil d’administration, le 31 mars 2018, dans la salle de conférence du ministère de l’Économie numérique et de la communication. La cérémonie était présidée par le ministre de l’Économie numérique et de la communication, Arouna Modibo TOURE, en présence de Sidiki N’Fa KONATE, directeur général de l’ORTM et les administrateurs.

La 40e session du conseil d’administration a été consacrée essentiellement à l’examen et à l’adoption du procès-verbal des 38e et 39e sessions, au contrôle des tâches issues desdites sessions et à l’examen du rapport d’activités 2016.
Quant à la 41èSession, elle a été marquée par l’examen et l’adoption du projet de programme d’activités 2018 de l’ORTM, les projets de grilles de la Radio et de la Télévision nationale pour l’année 2018 et l’examen du projet de Budget programme 2018.
Parlant de la 40èsession, le ministre Arouna Modibo TOURE a affirmé que l’année 2017 a été considérée comme historique pour l’ORTM si bien qu’elle s’est adaptée aux mutations en cours dans le secteur de l’audiovisuel. Le ministre TOURE a ajouté que des efforts ont été faits en vue d’améliorer la qualité des programmes avec la couverture médiatique du sommet Afrique-France en début d’année 2017, du Sommet du G5 Sahel et de la Conférence d’entente nationale. Le ministre a noté que ces succès bien qu’incontestables restent fragiles.
Il a, par ailleurs, souligné que l’année 2017 a également vu le début de l’effectivité de la séparation des fonctions d’édition et de diffusion qu’est revenue à la Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD-SA). Le ministre de tutelle a informé que des réflexions sont actuellement en cours en vue de relire les principaux textes de l’ORTM, de manière à les adapter aux mutations qu’a connues le secteur de l’audiovisuel public.
Il dira que dans cette optique, l’institution de la redevance radio-télé, dont le dossier a été conduit efficacement par son département, et le retour de règlement du dossier de la régie publicitaire devront renforcer les capacités financières de l’office.
S’agissant de l’année 2018, Arouna Modibo TOURE a affirmé qu’elle ne sera pas exempte de défis. Il a fait allusion à la mobilisation sociale et à la couverture médiatique des élections générales. M. TOURE a rassuré que cette nouvelle donne qui profile à l’horizon est prise en compte dans la grille des programmes, à travers des émissions de débats, de sensibilisation et d’éducation citoyenne.
Se prononçant sur la situation financière, le ministre de l’Économie numérique et de la communication, Arouna Modibo TOURE, a informé que le budget prévisionnel de l’Office de radio et télévision du Mali (ORTM) pour l’année 2018 s’élève à 10 780 875 000 F CFA. Cependant, dit-il, un montant de 4 959 553 005 FCFA de la subvention de l’État sera utilisé pour faire face à des charges contraignantes sur les registres suivants : le personnel, l’énergie, la communication (téléphone, liaisons spécialisées), les pièces de rechange, les frais de diffusion des programmes de l’ORTM en bande KU, les droits de retransmission de la coupe du Monde de football Russie 2018 et les frais de Transmission et de diffusion de programme à hauteur de 500 millions, a-t-il détaillé.
S’agissant de la Télévision nationale, le ministre a rappelé que son volume de diffusion est passé à 20 heures avec l’ouverture de l’antenne à 6 heures du matin. Quant à la TM2, elle émet désormais 24 heures sur 24 heures, au lieu de 18 heures auparavant. Il a annoncé que la TM2 sera transformée en chaine d’information continue cette année.
Le ministre a également fait savoir que des innovations sont également envisagées dans le contenu des programmes pour la valorisation des langues nationales, à travers notamment la création des journaux télévisés quotidiens. Les bulletins et les émissions hebdomadaires en Anglais et en Arabe ne seront pas omis. De l’avis du ministre TOURE, ces bulletins permettent de conforter l’ouverture du pays sur l’extérieur.
Enfin, à propos des grilles 2018, le ministre a révélé que la Rediffusion intégrale dans la matinée des journaux en français et en bambara de la veille et le rapprochement de l’heure de diffusion de l’émission « Top Étoiles », « du journal télé » participent du souci constant de prendre en compte le confort d’écoute du public.

PAR SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *