4e congrès ordinaire du RPM: le compromis a prévalu

7

Ç’a été long et laborieux, mais le congrès s’est achevé dans climat de consensus général où la nouvelle direction a été approuvée par la majorité des délégués de ces assises ordinaires du Rassemblement pour le Mali (RPM) avec sa tête le Dr Bokary TRETA. Le président TRETA, qui succède ainsi à Ibrahim Boubacar KEITA, est le nouveau commandant de bord du RPM avec une équipe cosmopolite de 80 personnes pour un mandat de 3 ans.

Il était 22 h 5 min lorsque la commission d’investiture dirigée par Moriba KEITA commençait à s’installer dans la salle de spectacle du Palais de la culture Amadou Hampâté BA, en présence des délégués, responsables, cadres et militants du parti restés pour la proclamation du nouveau bureau national du RPM. Chacun, à son niveau, dans les coulisses du congrès, y était avec son idée sur la composition du bureau. Qui va renter et à la place de qui ? En aparté, c’était, entre autres, questions que se posaient des militants.

Dans ce climat d’incertitudes, le président de Moriba KEITA, avant de dévoiler la liste du bureau tant attendue, après la démission du bureau sortant, a rappelé aux délégués les missions qui étaient les siennes. Selon lui, la commission a la responsabilité de désigner les femmes et les hommes devant siéger à la direction du parti. Une mission à la fois complexe et lourde de responsabilités, mesurant les enjeux de la rencontre, parce qu’il s’agissait de choisir « ’des responsables parmi des responsables »’ et de mettre en place une équipe robuste afin d’anticiper sur les enjeux des futures échéances électorales, a-t-il défini.
« Nous demandons la compréhension de tous les militants du parti pour le choix de ces hommes. Nous sommes des êtres humains et par conséquent notre choix est susceptible toujours de modification et d’amélioration. Aussi, nous pensons que le plus important n’est pas d’être forcément dans le bureau, mais de travailler pour l’essor du parti », a ainsi demandé le président de la commission d’investiture, la clémence des militants avant d’autoriser la lecture du nouveau bureau du parti et des résolutions du congrès.
À sa suite, le rapporteur de la commission, Baba Moulaye HAIDARA, a appelé, un à un, les 80 membres de la nouvelle équipe à se présenter aux congressistes, avec à leur tête, le président Bokary TRETA, avant que ce dernier ne soit invité à prendre la parole pour sa première adresse à la famille des Tisserands, sous des ovations nourries des congressistes.
Très attendu, le tout nouvel homme fort du parti, habillé en boubou bleu avec une écharpe aux couleurs du parti au cou, avant tout propos, a rendu grâce à Allah qui a permis que ce jour soit. Un moment important et exceptionnel pour le parti RPM parce qu’il est l’opportunité de dessiner les nouvelles perspectives pour le parti.
Aussi, a-t-il salué et félicité ses camarades congressistes pour la confiance placée en lui et à son équipe pour conduire le RPM vers des destinations sûres avec de nouvelles victoires, s’agissant des élections de 2018. Certes, dit-il, il est le président de la nouvelle direction du RPM, mais la réussite des missions et les réalisations des objectifs du parti reposent sur la responsabilité, l’engagement et le dévouement de tout son bureau et de tous les militants.
Dans tous les cas, se montrant serein et rassurant, le président TRETA promet d’être à la hauteur de la mission confiée à lui et à son équipe.

Le tout nouveau patron du parti présidentiel a enfin tenu à saluer son « camarade Ibrahim Boubacar KEITA » qu’il a qualifié d’homme exceptionnel pour le sens élevé de son leadership et de son engagement pour le renforcement du parti RPM. Fondateur de ce parti, IBK, a rappelé le TRETA, s’est donné corps et âme au RPM, afin que ce jour soit pour que lui il soit aujourd’hui à cette place.
Abordant dans le même sens, l’honorable Mamadou DIARROUSSABA, en marge de la cérémonie de clôture du congrès s’est réjoui de la bonne tenue de ce 4e congrès ordinaire que d’autres ont qualifié d’assise de tous les dangers pour le Tisserand. Contrairement à cette prophétie, a fait constater l’honorable DIARRASSOUBA, les assises se sont bien déroulées en ce sens qu’il n’y a pas eu de division ni de cassure. En responsables et conscients des défis du moment, les délégués ont fait le choix de la sagesse, de l’unité et de la cohésion, a salué M. DIARRASSOUBA. Toute chose qui, à son avis, témoigne de la maturité du parti du Tisserand.
« Dans tous congrès sérieux, il est impossible d’éviter les tracasseries de la mise en place d’un bureau politique national surtout quand il s’agit d’un grand parti politique, comme le RPM qui vient de très loin. Le fait que nous avons tout ce temps avant de constituer un bureau témoigne du sérieux et de la légitimité que nous voulons imprimer à ce bureau. Et, c’est pourquoi malgré les divergences, le congrès a finalement fait le choix de la raison », a expliqué l’honorable DIARRASSOUBA selon qui le nouveau bureau, dont il est membre, travaillera à consolider les acquis de ce congrès pour renforcer l’unité et la cohésion entre les membres.

Par Sikou BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *