Search
vendredi 23 octobre 2020
  • :
  • :

60è anniversaire de l’indépendance du Mali: le Colonel GOITA invite la CEDEAO à lever ses sanctions

C’est dans la sobriété que notre pays a célébré ce 22 septembre 2020 le 60è anniversaire de son accession à la souveraineté nationale et internationale à la Place d’armes du génie militaire. Une célébration qui intervient quelques 5 semaines après le coup d’État qui a renversé le l’ancien président Ibrahim Boubacar KEÏTA, le 18 août 2020. Elle intervient également au lendemain de la nomination du Colonel major à la retraite, Bah N’DAW, comme président de la transition, à moins de 24 heures l’expiration de l’ultimatum des chefs d’État de la CEDEAO qui avaient donné à la junte au pouvoir jusqu’à ce mardi 22 septembre, pour désigner un président et un Premier ministre civils avant de s’éclipser.

22 septembre 1960-22 septembre 2020 ; le Mali indépendant a 60 ans. Moment de célébration, de réflexion et de communion, mais aussi de recueillement, l’événement a été marqué par un défilé militaire à la Place d’armes du Génie militaire.
En absence du nouveau président qui attend de prêter serment le vendredi prochain, ce défilé, qui se voulait sobre, mais très significatif, a été présidé par le président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), le Colonel Assimi GOITA, promis vice-président de la transition.
C’était en présence de l’ancien Chef de la junte, le Général Amadou Aya SANOGO ; de l’ancien premier ministre Moussa MARA ; des chefs des institutions ; des Ambassadeurs et membres du corps diplomatique accrédités dans notre pays ; des chefs militaires.
À son arrivée sur les lieux, le président a été accueilli par le vice-président du CNSP, le Colonel Malick DIAW ; le chef d’état-major général des armées du Mali, le général de division, Oumar DIARRA ; les autorités politiques et administratives de la commune III.
Le Colonel Assimi GOITA a passé en revue les troupes composées de tous les corps militaires et paramilitaires avant de prendre place à la tribune officielle pour suivre avec intérêt le défilé militaire.
Dans un mouvement d’ensemble, les Forces armées et de sécurité ont donc défilé, hier mardi, pour saluer le Colonel Assimi GOITA et ses invités.
Ainsi, ont donc défilé à pas cadencés dans l’unité, sous les sonorités du Mali interprétées par la fanfare de l’état-major de l’armée : le drapeau et sa garde, l’interarmées, le Prytanie militaire, l’Administration pénitentiaire et l’éducation surveillée ; la protection civile ; la douane, le génie militaire, la garde nationale ; la gendarmerie nationale, les eaux et forêts ; la police nationale ; l’armée de l’aire ; de l’armée terre et enfin la direction des sports militaires, etc.
Au terme de ce défilé à pied, le Colonel Assimi GOITA a tenu à rendre hommage aux pères fondateurs de la nation. Il a aussi salué le sacrifice de nos forces de défense et de sécurités qui se battent, parfois au prix de leur vie, pour ramener la paix et la sécurité dans notre pays.
De même, l’occasion était bonne pour le Colonel GOITA d’inviter la CEDEAO à lever l’ensemble de ses sanctions qui frappent notre pays depuis le 18 août 2020.
Par ailleurs, il a invité le peuple malien à se mettre dans la logique du changement.
Pour lui, le changement tant attendu, c’est maintenant. Pour ce faire, il a invité le peuple malien à l’union sacrée autour du Mali.
« C’est un témoignage de reconnaissance envers les pères fondateurs de l’indépendance du Mali. À savoir le président Modibo KEITA et ses compagnons. C’est un sentiment de fierté et de gloire envers toutes les personnes de près et de loin qui se sont sacrifiées pour l’indépendance du Mali. Le message à l’endroit du peuple malien, c’est un message d’union sacrée autour du Mali. Je demande aux populations maliennes de soutenir les forces armées et de sécurité. C’est l’occasion pour moi aujourd’hui de les féliciter et de les encourager pour les efforts qu’elles déploient pour ramener la sécurité et la paix au Mali. Je demande aussi à nos populations de soutenir nos forces partenaires, tel que la Force Barkhane, la MINUSMA, la Force Takuba, le G5Sahel.
Nous avons toujours placé l’intérêt supérieur du Mali au-dessus de nos intérêts personnels. Raison pour laquelle nous avons accepté les principes de la CEDEAO, à savoir la désignation d’un président et d’un Premier ministre civils. Je pense que dans les jours à venir, la CEDEAO doit lever ses sanctions pour le bonheur de la population malienne. Nous avons tous aujourd’hui un devoir de génération à assumer pour que les générations futures puissent être épanouies. Cela n’est possible que si le peuple malien parle d’une même voix. Personne ne fera le Mali à la place des Maliens. Mais cela se fera aussi avec nos voisins de la CEDEAO. Le nouveau Mali, c’est maintenant. C’est à nous de poser les actes nécessaires », a déclaré le Colonel GOITA.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *