60e Session extraordinaire de l’ASECNA: Mohamed Moussa désigné nouveau DG

9

La 60e réunion extraordinaire du Comité des ministres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), exclusivement consacrée à la désignation d’un nouveau directeur général, s’est tenue, vendredi dernier, à l’hôtel Radisson de Bamako.

À l’issue des travaux du Comité, qui avait enregistré la candidature de 4 pays (Gabon, Niger, Congo, et Guinée Équatoriale), c’est le Nigérien Mohamed Moussa qui a été désigné nouveau directeur général de l’Agence, pour un mandat de 4 ans renouvelables, à partir du 1er janvier 2017, en remplacement de notre compatriote Amadou Ousmane GUITTEYE, dont le mandat est à terme.
Placée sous le haut patronage du Premier ministre, Modibo KEITA, la cérémonie d’ouverture de la rencontre s’est déroulée en présence du président du Comité des ministres de l’Agence, Alain Edgard MEBE NGO’O, ministre camerounais des Transports ; le directeur général sortant, Amadou Ousmane GUITTEYE ; les ministres des Transports et experts des pays membres de l’ASECNA, à savoir : (Bénin, Burkina, Cameroun, Centrafrique, Comores, Côte d’Ivoire, France, Gabon, Guinée-Bissau, Guinée Equatoriale, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo).
On y notait également la présence de plusieurs membres du gouvernement.
Selon le président du comité, la présente session revêt un intérêt particulier au regard de l’importance stratégique de l’ASECNA pour ses États membres.
Aussi, a-t-il précisé, le Comité a la responsabilité, en tant qu’instance suprême d’orientation, de doter l’Agence d’un directeur général pétri de compétences et de solides capacités managériales pour renforcer et pérenniser cette institution.
Par ailleurs, a révélé M MEBE NGO’O, le Comité, au cours cette journée de travail, se donnera le temps nécessaire pour examiner avec la plus rigueur les dossiers de candidature soumis à son appréciation. Cet examen des dossiers sera suivi de l’exposé de chaque candidat. Au fait, à chacune de ces étapes, a-t-il souligné, les capacités de management, la vision et l’ambition de chaque postulant.
Véritable bras technique et séculier des États pour le développement des transports aériens, l’ASECNA, dira le président du Comité, assiste les services techniques nationaux d’aviation civile en matière de formation et de renforcement des compétences. De même, elle réalise d’importants investissements permettant aux États de se conformer à la réglementation internationale dans le domaine de la navigation aérienne.
Dans la même foulée, a-t-il rappelé, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’orientation stratégique adopté par le Comité, en juillet 2011, a investi plus de 140 milliards de FCFA dans ses centres opérationnels pour renforcer ses performances et garantir ainsi la sécurité de la navigation aérienne dans notre espace. Les équipements, souligne le président du Comité, couvrent tous les secteurs de compétence de l’Agence, à savoir la navigation aérienne, la maintenance, les télécommunications, la calibration des aides à la navigation, etc.
Aussi, a-t-il cité quelques projets phares exécutés dans le cadre de la mise en œuvre dudit Plan d’orientation, ainsi que les perspectives.
Enfin, le président du Comité des ministres de l’Agence a rendu un vibrant hommage à Jean François THILBAULT et Amadou Ousmane GUITTEYE, respectivement président du Conseil d’administration et directeur général de l’ASECNA pour tous les efforts qu’ils ont consentis en vue de la modernisation de l’organisation.
Pour le Premier ministre, la tenue de cette réunion à Bamako est une marque d’honneur et un signe d’une grande solidarité en faveur du Mali.
À propos du choix du prochain DG, le PM a donné quelques qualités devant guider ce choix. Pour lui, au regard des grandes mutations technologiques en cours, le DG de l’ASECNA doit avoir un leadership affirmé. Aussi, doit-il être visionnaire, entrepreneur et contrôleur de la gestion du fonctionnement e l’Agence. Ceci, à son avis, devant permettre de rentabiliser les investissements et de mesurer l’atteinte de leurs objectifs.
Au cours des 5 dernières années, l’ASECNA a enregistré de grandes réalisations au Mali, dont la construction du Centre délégué d’information de vol (CDIV) de Bamako ; l’acquisition de nouveaux véhicules de sécurité incendie pour les aéroports de Bamako, Tombouctou, Kayes et Sikasso ; la réhabilitation du bloc technique de Mopti ; la construction de logements d’astreinte pour le personnel. À Gao, après les évènements de 2012, l’ASECNA a procédé au remplacement de l’ensemble des équipements et effectué des travaux divers la réhabilitation de la caserne, la construction du radiosondage, le remplacement de tous les véhicules de lutte contre l’incendie, etc.
Pour rappel, le nouveau DG est un ingénieur de l’aviation civile. M Mohamed Moussa, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a fait presque toute sa carrière au sein de l’ASECNA où il a occupé plusieurs postes de responsabilité dont entres autres, Directeur des ressources humaines (DRH), Chef du Département Maintenance. Il a également été ministre de l’Intérieur et des transports du Niger.
L’ASECNA est un établissement public à caractère international créé en 1959.
Elle a pour mission essentielle de fournir des services de circulation aérienne sur un espace de 16,1 millions de km2. Ses États membres sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, les Comores, le Congo, la Côte d’Ivoire, la France, le Gabon, la Guinée Bissau, la Guinée Equatoriale, le Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Par Sékou CAMARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *