Search
jeudi 19 octobre 2017
  • :
  • :

64E session du comité régional de l’OMS à Cotonou: le Dr Nafo en compétition

 

Les travaux de la 64e session du Comité régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique se tiennent, du 3 au 7 novembre 2014, à Cotonou au Bénin. L’élection d’un nouveau directeur régional de l’OMS pour l’Afrique sera l’un des temps forts de la rencontre.

La délégation malienne, conduite par le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Ousmane KONE, y participe auprès de ses homologues de 46 pays africains, estimés à plus de 400 délégués, Prennent également part à cette rencontre, le directeur général de l’OMS, le Dr Margaret CHAN; les représentants des Organismes, Fonds, Projet et Programmes de l’ONU; les hauts cadres des ministères de la Santé, la société civile, les organisations bilatérales et multilatérales, ainsi que plusieurs autres partenaires au développement.

La présente session du Comité régional pour l’OMS Afrique revêt un double intérêt pour le Mali: Primo, notre pays compte parmi les pays touchés par le virus Ebola dont il sera question à Cotonou. Et secundo, le Mali est candidat au poste de Directeur de l’Organisation mondiale de la santé zone Afrique.

L’ancien ministre de la Santé, la Dr TRAORE Fatoumata NAFO, est la candidate du Mali. Elle a en face quatre autres candidats dont un homme. Ils sont du Botswana, de la Côte d’Ivoire, de la République démocratique du Congo, du Bénin et du Mali. L’élection du nouveau Directeur OMS pour l’Afrique est prévue pour aujourd’hui mardi et demain mercredi.

Pour rappel, outre les cadres du département de la Santé et de l’hygiène publique, la délégation malienne comprend deux autres membres du gouvernement, Abdramane SYLLA, ministre des Maliens de l’extérieur et de Mahamane BABY, ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle.

De même, à cette rencontre continentale, les délégués discuteront, entre autres points, des efforts en cours déployés aux niveaux régional et international pour contenir la vague de l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui sévit dans certaines régions de l’Afrique et d’un Rapport sur les travaux menés par l’OMS dans la région africaine au cours de l’exercice biennal 2012-2013. Ledit Rapport met l’accent sur les activités de l’OMS dans le cadre du soutien que l’organisation apporte aux pays de la région en vue de l’amélioration des résultats sanitaires.

Par ailleurs, d’’autres points prioritaires portent sur le plan stratégique régional de vaccination 2014-2020, créé pour lutter contre un certain nombre de barrières critiques qui entravent les progrès visant à atteindre la couverture vaccinale universelle dans la région, un rapport sur les progrès visant à atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) liés à la santé dans la région africaine, ainsi que l’apport de perspectives proposées pour l’avenir.

Les données disponibles indiquent que les pays de la région africaine ont réalisés d’importants progrès au cours des 10 dernières années. Toutefois, ces pays ne sont pas encore en voie d’atteindre les OMD liés à la santé, en dépit des engagements des gouvernements et partenaires.

Par ailleurs, les ministres de la Santé vont discuter également du besoin d’établir des options pour la contribution au Fonds africain pour les urgences de santé publique et des moyens appropriés de gestion du Fonds.

Il a été proposé que le champ des contributeurs au Fonds soit élargi afin d’inclure le secteur privé et les personnes riches et volontaires de la région.

Pour la première fois, le Comité régional examinera un Rapport sur la propagation graduelle de l’hépatite virale et recommandera des actions concrètes.

Le Rapport suggère l’amélioration de la collecte des données afin d’estimer avec exactitude le fardeau de la maladie, d’accroître la sensibilisation du public et de renforcer les moyens de prévention primaires.

La garantie d’un approvisionnement en sang sûr et de la sécurité des transfusions, ainsi que le renforcement de l’accès au dépistage, aux soins et au traitement de l’hépatite virale sont quelques-unes des actions proposées pour relever les défis susmentionnés.

Parmi les autres points à examiner, l’on peut citer: le cadre de concertation avec les acteurs non-étatiques, l’exécution du budget-programme de l’OMS pour l’exercice 2014-2015 pour la région africaine et du projet du budget-programme pour l’exercice 2016-2017.

Le Comité régional, l’organe directeur de l’OMS dans la région africaine, examine les travaux de l’OMS dans la région et donne des orientations sur les actions à mener en vue de l’amélioration de la situation sanitaire dans les États membres.

 

Par Sékou CAMARA

Source CCOM MSHP

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *