Search
dimanche 22 juillet 2018
  • :
  • :

8 mars: les femmes du réseau AEI jouent leur partition

Dans le cadre de la célébration du le 8 mars, Journée internationale de la femme, le Collectif des femmes militantes pour la liberté de circuler, la justice sociale et l’autodétermination, membre du Réseau Afrique-Europe Interactif, (Section malienne AEI) a organisé, le samedi dernier, une exposition des produits alimentaires locaux transformés par les femmes sur l’esplanade du siège du réseau Afrique-Europe Interactif, l’ex Centre Thomas SANKARA, à Djélibougou.

Cette manifestation était placée sous la présidence de Mme Dory TRAORE responsable de la formation des femmes, en présence de Mme Aïssata SOUMAORO et de Mme Amy DIALLO de la communication. On notait aussi la présence d’Alhassane DICKO, chargé de plaidoyer et politique de l’AEI-Mali et de Seydou COULIBALY, responsable des migrants.
Dans son intervention, la responsable et trésorière du réseau Afrique Europe Interactif (AEI) section malienne, Mme Dory TRAORE, a précisé que cette célébration du 8 mars des femmes de l’AEI du Mali se manifeste à travers des séances de démonstrations sur l’assistance à la formation des femmes pour la production, la mise en vente, la gestion durable et la répartition des ressources afin d’assurer l’autonomisation des militantes et sympathisants du réseau AEI.
Aussi, a-t-elle rappelé, le collectif des militantes pour la liberté de circuler, la justice sociale et l’autodétermination a voulu rehausser l’état de cette journée par la sensibilisation des femmes à travers les activités sociales, politiques, économiques et humanitaires, le partage d’expériences et la cohésion sociale.
Par ailleurs, les femmes ont saisi l’occasion pour présenter leurs initiatives génératrices de revenus, axées sur la transformation de nos propres produits locaux, notamment, l’arachide, le fonio précuit, et le «Djouka».
Ces différents produits transformés constituent pour la responsable et trésorière du réseau Afrique Europe Interactif (AEI) section malienne, Mme Dory TRAORE, 1ère expérience.
La transformation, a-t-elle promis, s’étendra sur d’autres produits tout comme la formation concernera plusieurs autres femmes membres et sympathisants du réseau AEI.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *