A Gao, la MINUSMA participe au mois de la solidarité

Le mois d’Octobre est dédié à la Solidarité et à la lutte contre l’exclusion au Mali.  A ce titre, les 140 éléments rwandais de l’Unité de police constituée de la MINUSMA à Gao sont allés le 20 octobre rendre visite aux 30 malades à l’hôpital régional de Gao en leur apportant de vivres et autres biens de première nécessité.

Conduite par le Colonel S. Murenzi Sebakondo en sa qualité du Chef Superintendant, la délégation rwandaise était accueillie par M. Hammadoun B. Maiga, le directeur général de l’Hôpital Régional de Gao qui était accompagné de M. Moussa Missou Maiga de la direction régionale du développement social, de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion.  M. Ali Ouattara du CICR était aussi présent.

Le Colonel S. Murenzi a déclaré, « C’est notre deuxième visite à l’hôpital régional de Gao après celle qui nous a permis de contribuer à assainir l’environnement dans l’enceinte de cette structure hospitalière.  Nous sommes contents de remarquer que la propreté y règne depuis ». Il a ajouté que, « la sécurité n’est pas seulement de pouvoir vaquer librement à ces occupations quotidiennes ; elle est aussi sociale. La nourriture aide le malade à récupérer la santé rapidement.  C’est pourquoi nous sommes ici en ce moment ».

  1. Hammadoun B. Maiga a remercié vivement la MINUSMA pour ce geste. «L’assainissement a été un déclic et cela a occasionné cette remise de don aujourd’hui. La quantité n’est pas importante, mais le geste humanitaire en cette période difficile compte beaucoup. Je peux vous assurer que ce don ira tout droit aux bénéficiaires ».

Mme Rama Walet Aglas, une des bénéficiaires et dont son fils est actuellement soigné  à l’hôpital régional de Gao, remercie très sincèrement le contingent rwandais.  Elle s’exprimait en Tamasheq en ces termes, « la nourriture est un casse-tête surtout que je ne travaille pas. Je suis contente aujourd’hui de bénéficier de ce don ».

Le Colonel S. Murenzi a profité de cette occasion pour annoncer le départ du contingent rwandais du Mali après une année de loyaux services pour la paix dans la région de Gao.  « Ce n’est qu’un ‘au revoir’, car d’autres compatriotes viendront prendre notre relève », a-t-il conclu.

L’hôpital régional de Gao a été inauguré le 14 novembre 1996.  Avec une capacité de 130 lits, l’hôpital offre de nombreuses possibilités de soins, dont la gynécologie-obstétrique,  la maternité, la pédiatrie et la chirurgie.  Il assure aussi des consultations externes en ophtalmologie, en dermatologie, et en ORL.

Les aliments font partie des besoins essentiels pour la croissance des êtres humains, mais surtout pour des malades.  Dans la Cité des Askia, plusieurs familles continuent de vivre en dessous du seuil de la pauvreté, situation aggravée par la crise qui a secoué la région de Gao en 2012.  Pendant cette période, l’hôpital a continué à fonctionner avec l’aide de la Croix Rouge Malienne et d’autres organisations non-gouvernementales qui étaient sur le terrain.

Minusma

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *