Search
mercredi 16 octobre 2019
  • :
  • :

Abdoulaye Dolo, Pharmacien: ‘’le Tramadol doit être retiré de la vente (…) à défaut d’une législation sévère’’

Nombreux sont les jeunes qui se droguent avec du tramadol sans se soucier de ses méfaits. Un médicament qui ne doit pourtant être pris que sous prescription médicale, nous affirme Abdoulaye Dolo, pharmacien. C’était au cours d’un entretien sur la consommation du tramadol aujourd’hui détourné de son usage thérapeutique.

Info Matin : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Abdoulaye Dolo : je suis Abdoulaye Dolo, gérant de la pharmacie Hamdallaye maternité.

Info Matin : dans quel cas le tramadol est-il prescrit. Par qui et comment ?
Abdoulaye Dolo : il est prescrit dans les cas de fortes douleurs comme le cancer qui résiste au calmement classique par le médecin et délivré par le pharmacien. Il est souvent prescrit dans certains types de douleurs qui ne sont pas aussi violentes, dans lesquels on peut avoir la sédation, certains médecins prennent le risque de le prescrire. Une fois que le comprimé est délivré, il doit être retranscrit dans l’ordonnancier qui est à la disposition du pharmacien pour qu’en cas de contrôle, les autorités puissent savoir où vont les produits que le pharmacien commande. C’est surtout pour éviter les abus.

Info Matin : quels sont les différents genres de tramadol ?
Abdoulaye Dolo : il y’a au moins dix spécialités du tramadol. Il y’a le topaligic, tracedol, trabar, tremadol (en association avec du paracétamol), trabac+, tramadol denk, klipal qui doivent tous être pris que sur prescription médicale.
Info Matin : quels dangers courent les personnes qui prennent ce médicament sans prescription médicale ?
Abdoulaye Dolo : c’est dangereux quand ce n’est pas sous prescription médicale. Certains jeunes achètent le tramadol et l’associent à d’autres choses. Soit de la prométhazine avec de la Terpine codéine, pour se droguer. C’est ce qui est surtout inquiétant. Il ne peut plus être donné que sur ordonnance puisque les jeunes se droguent avec ce comprimé. Vu les effets secondaires du tramadol, il y a un risque d’intoxication. C’est inquiétant, puisque ce n’est pas que les médecins qui prescrivent le tramadol, mais aussi des infirmiers. Je pense que c’est un produit qui doit être retiré de la vente si les jeunes s’en servent pour se droguer.

Info Matin : quel conseil donnez-vous à ceux qui le consomment sans prescription médicale ?
Abdoulaye Dolo : je les conseille de faire beaucoup attention. De ne prendre le tramadol que sur prescription médicale. De ne pas l’acheter dans la rue, c’est très dangereux.

Info Matin : votre dernier mot Monsieur Dolo
Abdoudaye Dolo : il faut que les autorités s’impliquent pour que le tramadol ne soit pas accessible dans les étales (les personnes qui vendent les médicaments dans la rue). Il faut une législation sévère. Que ce médicament soit disponible seulement dans les pharmacies, prescrit par les médecins sur ordonnance et délivré par les pharmaciens. Cela, pour que les jeunes ne puissent pas l’avoir pour se droguer.

Propos recueillis par Bossouan DEMBELE (Stagiaire)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *