Search
mardi 22 septembre 2020
  • :
  • :

Accès à l’Eau potable à Bamako: l’opération 100 000 branchements sociaux lancée ce samedi

La famille Sidibé sise à Baco-Djicoroni a reçu son premier du programme présidentiel 100 000 branchements sociaux, dans le cadre du projet d’eau potable de Kabala. C’est le Dr Boubou CISSE, Premier ministre qui a procédé, ce samedi 20 juillet, au lancement officiel de l’opération. C’était en présence de M. Sambou WAGUE, ministre de l’Énergie et de l’eau, de plusieurs membres du gouvernement, des autorités locales de la CV de Bamako et des responsables SOMAPEP et SOMAGEP.

Le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako et environs à partir de la station de pompage de Kabala est un projet d’envergure initié par les plus hautes autorités en 2002 et lancé en 2015.

Quant au projet 100 000 branchements sociaux dans le district de Bamako et environs, il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’urgence présidentiel d’Ibrahim Boubacar KEITA, pour l’accès aux populations aux services sociaux de base. Ledit programme concerne plus de 1 200 000 personnes, à travers ces 100 000 branchements sociaux.

Le ministre Samou WAGUE a, dans son allocution, remercié les plus hautes autorités pour la réalisation d’un si grand projet qui atténuera, a-t-il rassuré la souffrance des populations confrontées aux problèmes d’accès à l’eau potable. Selon lui, le projet structurant de Kabala, qui compte quatre phases, est adossé au schéma directeur d’alimentation en eau de la ville de Bamako à l’horizon 2032.

« la production d’eau de cette première tranche de la Station de Pompage de Kabala, soit 144 000 mètres cubes par jour (m3 / jour), autrement dit, 144 millions de litres d’eau par jour, est disponible dans le réseau de la Société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP-SA) grâce aux efforts remarquables du Gouvernement de la République du Mali, de la Société malienne de patrimoine de l’eau potable (SOMAPEP-SA) et de la Société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP-SA) », a-t-il expliqué, avant de rappeler à l’assistance que l’État a subventionné les frais du branchement.

« Ainsi, au lieu de 120 000 FCFA, les bénéficiaires ne paieront que 20 000 FCFA comme frais de branchement, a-t-il annoncé la bonne nouvelle aux populations.

Il a, par ailleurs remercié les partenaires techniques et financiers, notamment l’Agence française de développement (AFD), l’Union européenne (UE), la Banque Mondiale (BM), la Coopération italienne (CI), la Banque Européenne Investissement (BEI), la Banque Islamique pour le développement (BID), et la Banque africaine de développement (BAD) qui ont appuyé le gouvernant à la concrétisation de ce vaste programme de branchements sociaux.

Quant au PM, il a soutenu que cette nouvelle approche d’accès facile et à moindre coût au robinet, qui s’étendra sur l’ensemble du district de Bamako et environs, vise à permettre l’accès du plus grand nombre de la population à cette denrée précieuse.

« Nous sommes dans une dynamique de mise en œuvre des instructions que le Prédisent de la République nous a données. L’une de ses préoccupations aujourd’hui est la sécurité et aussi le réduire le déficit en eau, en termes d’accès. On a commencé ici à Bamako. Donc, on a diligenté la mise en œuvre du projet de Kabala. C’est ainsi que la SOMAPEP et la SOMAGEP et leur ministère de tutelle avaient pris les dispositions pour que nous puissions, dans les meilleurs délais, procéder à la mise en en service officielle des installations dans le cadre de ce projet », a-t-il dit avant de rassurer que ces installations seront faites conformément aux indications du prédisent de la république, pour qu’un nombre important de ménages ait accès à l’eau potable.

PAR CHRISTELLE KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *