Search
samedi 24 juin 2017
  • :
  • :

Accès au logement décent pour tous»: vers une nouvelle vision opérationnelle

Un mois seulement après la réflexion sur les éléments conceptuels relatifs à l’étude sur le développement de l’accès au logement décent pour tous, les acteurs du secteur se retrouvent, depuis hier jeudi, au Grand hôtel, pour la phase de conception de ses éléments opérationnels. Il s’agit de mettre en place un cadre opérationnel permettant d’exécuter convenablement la politique nationale de logement, conformément à la vision des plus hautes autorités du pays.

La cérémonie d’ouverture des travaux était placée sous la supervision du ministre de l’Urbanisme et de l’habitat, Dramane DEMBELE. On y également notait la présence du secrétaire général dudit département, N’Golo COULIBALY; du directeur adjoint de l’Office malien de l’habitat (OMH), Mamadou DIABY, et du gouverneur du District de Bamako. Étaient également au rendez-vous, les acteurs du secteur: urbanistes, architectes, promoteurs immobiliers, etc. L’ensemble des travaux est placé sous la direction de l’Institut africain de l’entreprise.
Le ministre Dramane DEMBELE a indiqué que son département entendait consolider les bases de l’ensemble des initiatives tendant à la promotion de l’accès au logement décent pour tous, en vue d’atteindre, notamment «une performance collective dans le développement de l’accès au logement décent».
«Si le premier atelier a procédé au diagnostic de la problématique de l’accès au logement, en identifiant les forces et les faiblesses, ainsi que les contraintes entravant la promotion de l’habitat; les présentes assises visent à concevoir une véritable politique du logement mettant en synergie l’ensemble des acteurs », a expliqué le ministre.
Le gouvernement, selon lui, ambitionne de promouvoir l’accès au logement décent pour tous, conformément à la vision du Président de la République, IBK.
Il s’est dit convaincu que la rencontre aboutira à l’élaboration d’un nouveau cadre de référence de la politique de logement et un bilan de performance collective sur la question de l’accès au logement décent pour tous au Mali.
Selon le ministre DEMBELE, c’est dans une dynamique de synergie que les professionnels du secteur pourront parvenir à définir les principes devant guider les uns et les autres (État, secteur privé, ONG) pour s’assurer que tout sera mis en œuvre pour garantir l’engagement, la prise d’initiative et l’action dans les domaines indispensables de la politique nationale du logement.
Au cours de ce rendez-vous, il s’agit spécifiquement d’élaborer les éléments opérationnels, à savoir les bilans de performance des acteurs, impliqués dans les questions de l’accès au logement décent, leurs plan permettant d’intégrer le changement et le cadre d’élaboration des modèles logiques des politiques, programmes et projets sur les questions de logement.
Une première partie sera consacrée à questionner, l’adéquation entre, d’une part le cadre de référence défini, et d’autre part, les niveaux de performance et d’efficacité usuels des principales structures impliquées dans les principaux dispositifs et programmes passés ou en cours.
«C’est l’occasion pour chaque institution et groupe d’acteurs, en conformité avec les éléments conceptuels définis, de dégager des pistes de changement à son niveau pour, se positionner solidement sur la question d’accès au logement décent pour tous», a-t-il indiqué.
A son avis, il s’agit de formaliser ses domaines clés d’initiatives, d’engagements et de réalisations; d’identifier ses axes de progrès pour s’y focaliser; d’identifier des orientations pour réorganiser ses relations avec les autres acteurs, dans l’optique d’une dynamique commune efficace, donc un plan de changement.
La deuxième partie portera sur la validation des orientations des plans de changement des différents groupes d’acteurs; ce qui consacre l’intégration des nouveaux cadres de référence.
La troisième partie va être consacrée à la manière dont il faut désormais programmer les politiques, programmes et projets en matière d’accès au logement décent pour tous , en répondant aux questions: «Quel modèle de faire va nous guider désormais dans la conception, la réalisation et le support des politiques, programmes et projet de logement ? Comment nous allons nous y prendre, chacun dans son rôle ? »
L’analyse des processus de conception, de réalisation et de soutien permettra de clarifier la démarche de programmation, d’assurer l’implication de tous et de situer les questions de responsabilité et de recevabilité.
Ces rencontres se situent en droite ligne avec la nouvelle vision des plus hautes autorités de notre pays qui envisagent la réalisation de 50 000 logements, à l’horizon 2018. Si pour beaucoup d’acteurs du secteur, le coup est jouable, sa concrétisation nécessite une nouvelle façon de faire. En effet, le secteur (urbanisme, habitat) se caractérise par un manque de coordination entre les nombreux acteurs qui y interviennent. Or, c’est dans l’union qu’il est possible de soulever la montagne dans tous les domaines.
Par Sidi DAO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *