Search
vendredi 20 mai 2022
  • :
  • :

Accusé de violer les textes du parti: le CDSRI-RPM et le Dr TRETA à couteaux tirés

Le Collectif pour la défense des statuts et règlement intérieur du RPM (CDSRI-RPM) a animé, ce jeudi 17 février 2022, une conférence de presse pour faire des clarifications sur la vie du parti qui traverse des moments difficiles. Le principal conférencier était le président du Collectif, Me Baber GANO. Celui-ci avait à ses côtés Moussa TIMBINÉ ; Mahamane BABY ; Belco SAMASSEKOU…

À l’entame de son propos, Me Baber GANO a précisé que le Collectif qu’il dirige n’est contre personne et se bat pour le respect des textes du parti. Il a indiqué qu’ils ne sont pas en rupture avec le parti et que cette conférence de presse a été organisée pour faire des clarifications.

Le conférencier de rappeler que les 3es Assises du Comité central du parti ont été émaillées par des violations graves des statuts et règlements intérieurs, rendant ainsi la résolution générale et les motions spéciales non conformes aux dispositions statutaires et réglementaires.

Face à cette situation, il a dénoncé ce qu’il qualifie de tripatouillage de l’article 43 du règlement intérieur qui va  à l’encontre des statuts du parti.

‘’Le congrès est la seule instance habilitée à modifier nos textes et à désigner un candidat à l’élection présidentielle’’, a-t-il souligné.

Me Baber a informé que suite à la violation des textes du parti, des cadres ont décidé en toute responsabilité de la création du Collectif pour la Défense des Statuts et Règlement Intérieur du RPM (C.D.S.R.I – R PM). Un Collectif qui a pour objectif de rassembler tous les militants du parti autour des valeurs fondamentales, dans l’unité, dans la cohésion et dans le strict respect des textes.

Il a indiqué que le Collectif a assigné le président du parti, Bocari TRETA, devant le Tribunal de Première instance de la Commune 2 du District de Bamako aux fins d’annulation de la résolution générale et de la motion spéciale à lui accordée pour remembrer les bureaux nationaux issus du 4e congrès du parti en l’occurrence le BN-UJ, le BN-UF et le BPN.

« Le Collectif se démarque de la résolution générale et des recommandations spéciales adressées au Président du parti, en rejetant la désignation du Président du parti, Dr Bocari TRETA, comme candidat naturel à la prochaine élection présidentielle en violation flagrante des articles 78,79 et 80 des Statuts du RPM, sans congrès, sans commission d’investiture et sans appel à candidatures ; le quitus accordé au BPN – RPM de procéder au remembrement du Bureau politique national, du BN – UF RPM, du BN –  de l’UJ RPM en dehors du cadre normatif, violant les articles 27 et suivants des statuts. L’article 105 dispose que seul le congrès est habilité à modifier les textes et à renouveler les bureaux », a déclaré Me Baber GANO.

Par ailleurs, le Collectif exige la modification et la mise en application immédiate du règlement intérieur du parti sans être entériné par l’instance appropriée qu’est le congrès en violation des statuts.

En définitive, le Collectif pour la Défense des statuts et règlement intérieur du parti exige la tenue statutaire du congrès sans délai pour la redynamisation et la normalisation du fonctionnement du parti.

PAR MODIBO KONÉ




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *