Search
dimanche 19 septembre 2021
  • :
  • :

Adama Sangaré: l’acharnement judiciaire

Ce lundi 2 août 2021, la nouvelle de l’arrestation du maire du District de Bamako s’est rependue comme une traînée de poudre et a continué d’alimenter la polémique sur les réseaux sociaux. Si les uns estiment que la justice ne fait que son travail en mettant un homme comme le maire de Bamako derrière les barreaux, la majorité des internautes a exprimé sa surprise de voir que c’est toujours la même personne qui est toujours interpellée. Pourtant, ont-ils dénoncé, il y a dans ce pays beaucoup d’autres dossiers plus sulfureux que ce seul dossier et qui méritent également de retenir l’attention de la justice. A ce niveau, les internautes rappellent notamment l’Affaire des équipements militaires qui implique des anciens ministres et Premiers ministres qui continuent pourtant de jouir de toute leur liberté. Justice ou acharnement judiciaire ? C’est le sujet de votre Facebookan du jour.

Radio Guintan : Pôle économique : arrestation du maire du district pour atteinte aux biens publics et pour faux et usage de faux.
Le maire du district de Bamako Adama Sangaré placé sous mandat de dépôt.

Fahad Ag Almahmoud : Adama Sangaré, «le seul justiciable» au Mali est encore sous mandat de dépôt.

AssadeK Ag HAMAHADY : « Adama SANGARÉ dit DAMUS : nouveau maire de la M.C.A. Toutes mes félicitations.

Madoudiawara : Pour cette affaire, Adama aurait payé une caution très importante pour obtenir une liberté provisoire. On aurait dû attendre un jugement sur le fond avant de l’écrouer encore. Que disent les éminents juristes sur la question ?

Mahamadou Seyba Touré : Je trouve ces arrestations sensationnelles. Que le procureur fasse une entente avec eux pour retourner une partie de l’argent volé. Quand même à bas l’impunité. Vive la République.

Togola Moussa Abdou : L’arrestation de Adama SANGARE, pourquoi le silence radio de sa famille politique ? Pourquoi cette arrestation répétitive ?

Modibo Kon : Et le dossier qui concerne l’armée ? Adama va être relâché, le dossier Adama doit être vidé, sinon je parle d’un acharnement.

Joiekim Gama : Le recordman en dépôt de mandat félicitations.

Fatoumata Sanogo : Il faudra un traitement digne de ce nom face à sa situation. Il doit être sous bon nombre de radars. Cette fois-ci, KO éclairage du District. Allah Ka Mali Dèmè !
Namakoro Samake : et à quand pour les anciens ministres ? Ou bien, c’est seulement les maires qui détournent Wa…?

Oumar Traore : Abdoulaye Kone, le dilemme, c’est après. Il va payer la caution et se retrouver au même poste et va encore récupérer l’argent sur nos impôts, EPUICETOU.

Nouhoum Traoré : Encore ? Donc, créez du buzz pour qu’on ne parle plus de votre PAG-T ? Détrompez-vous, même si je reconnais que des gens comme les Adama Sangaré n’ont leur place qu’entre les quatre murs.

Youssouf Amadigué Togo : Après la première saison, place à la Saison 2 qui commence par lui encore.

Kaposi Traoré : Vraiment, laissez-nous respirer avec cette histoire de Adama Sangaré… On l’arrête aujourd’hui et on le libère demain sous plusieurs prétextes ou dénominations : liberté provisoire, vice de procédure… Ou je ne sais quoi encore… Vraiment on veut respirer, si la justice ne veut pas s’assumer pleinement.

Salla Sidibe : Après tout ça, il revient en pompe dans la mairie comme si de rien n’était… Ensuite il revole encore. Et encore. Rebelote…Mettez-le hors circuit et puis c’est tout… Vendez même ses fleurs à la maison pour tout rembourser…

Adou Konaté : Hier Adama Sangaré, aujourd’hui Adama Sangaré, mais demain ce même Adama Sangaré interpellé sans qu’il s’acquitte de la perte qu’il a causée au Pays. Alors je dirais que notre justice est incompétente. Mais avant ça, Wait And See !

Moustapha Dao : Trop de placements sous mandat de dépôt. On ne sait pas s’ils sont en train de faire des recouvrements.

Toumani Doumbia : Vraiment, laissez le monsieur en paix. A chaque fois, Adama Sangare arrêté, pas de jugement ni de remboursement de la liquidité détournée.

Mørrís Ël Nøzzä : Et les ministres qui ont volé des milliards, où sont-ils ? Ce sont les Maires que vous pouvez arrêter et non les directeurs et les ministres.

Aboubacar Kouriba : La bonne manière de lutter contre la corruption est de revoir tout le système. Au Mali, c’est le système qui est propice à la corruption. Il faut revoir les textes et investir beaucoup dans l’informatisation, dans le processus de paiement.

Abdoul Maguis : Ma question est de savoir si Kassogué n’a pas accès aux rapports du Vérificateur ? Plus de 1000 personnes sont inculpées, mais c’est toujours Adama.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *