Search
mardi 21 août 2018
  • :
  • :

Adduction d’eau potable: le PDRIK II fait oeuvre à Doumba

Un château d’eau potable d’une capacité de 5 m3/h avec 4 têtes de bornes fontaines, telle est l’œuvre salutaire du Projet de développement rural du district de Kita et de ses environs, phase 2 (PDRIK II) au profit du village de Doumba dans la commune rurale de Benkadi Founia, cercle de Kita. La cérémonie de réception dudit ouvrage a eu lieu, le jeudi 8 février 2018, dans une ambiance festive.

L’évènement était présidé par le conseiller technique du département de l’Agriculture, Paul COULIBALY ; en présence du coordonnateur du PDRIK II, Oumar BERTHE ; du représentant du gouverneur de Kayes, des autorités administratives, politiques et coutumières de la commune rurale de Benkadi Founia et de Kita.
La réalisation de ce château d’eau potable est l’œuvre de l’Agence de développement rural de la vallée du fleuve Sénégal (ADRS) à travers le Projet de développement rural du district de Kita et de ses environs (PDRIK II). Il a été financé à hauteur de 14 millions FCFA par l’Etat du Mali et la Banque islamique de développement (BID).
Ce château d’eau permettra de réduire de façon significative la propagation des maladies telles que les diarrhées, la fièvre typhoïde ou encore la dysenterie, liées à la consommation d’eau impropre. De même, elle soulagera les femmes du village qui passaient des heures à rechercher de l’eau potable au seul puits que compte le village, puis à la transporter dans des conditions très pénibles.
Cette infrastructure concerne la fourniture d’un château d’eau métallique d’une capacité de 5 m3 ; l’installation de panneaux solaires pour alimenter la pompe ; ainsi que plusieurs travaux de raccordement au réseau d’adduction d’eau qui approvisionnent les 4 bornes fontaines desservant l’ensemble des quartiers du village.
Le conseiller technique du ministère de l’Agriculture, en remettant les clefs du château d’eau, s’est félicité des grandes réalisations du PDRIK II qui répond aujourd’hui aux sollicitations des populations des villages bénéficiaires avec la concrétisation de plusieurs infrastructures.
Selon M COULIBALY, l’ouvrage de Doumba est une volonté du Président IBK de doter chaque village du Mali de l’eau potable.
Pour sa part, le coordonnateur du PDRIK II a rappelé aux populations le contexte dans lequel l’infrastructure a vu le jour.
L’ouvrage, a-t-il expliqué, a été dimensionné sur la base des besoins en eau des habitants du village à l’horizon 2025.
«En plus du château d’eau, Doumba verra bientôt la réalisation des périmètres en maîtrise totale de l’eau. Nous avons promis l’aménagement de vos terres, et nous le ferons », a rassuré le coordonnateur Oumar BERTHE.
Aussi, a-t-il appelé, les populations à une utilisation judicieuse du château sous la supervision du comité de gestion.
Quant au représentant du maire de la Commune rurale de Benkadi Founia, Banoumou TOUNKARA, il a exprimé la satisfaction des populations suite à la réalisation de ce château qui, à son avis, contribuera à sauver des vies humaines dans le village bénéficiaire. Il n’a pas manqué, à son tour, d’inviter les populations bénéficiaires à faire bon usage de l’ouvrage, tout en remerciant ceux qui ont porté le projet et tous ceux qui, dans leur domaine de savoir-faire, ont mené à bien sa réalisation.
Le chef de village de DOUMBA n’a pas caché sa satisfaction. Malgré son âge très avancé, il a fait le déplacement à la place publique et a même esquissé des pas de danse pour remercier les donateurs.
«Nous remercions les responsables du PDRIK II pour tous ceux qu’ils sont en train de consentir pour nos populations. Cet investissement va réduire le temps que les femmes passaient à la recherche de l’eau potable. Il aura un effet positif considérable sur l’éducation des enfants en particulier et sur la santé du village en général », a souligné le chef du village.
La porte-parole des femmes, Sayon KEITA, a renchérit les propos du chef de village, en soutenant qu’avec cet ouvrage, le calvaire qu’enduraient les femmes à transporter l’eau du puits sur de longues distances sera désormais un mauvais souvenir.
«Les maladies qui étaient courantes dans les familles seront réduites. Avec l’installation de ces bornes fontaines, nous avons de l’eau potable juste à nos portes », a-t-elle affirmé avec enthousiasme.
En effet, financé par la BID à hauteur de 88% et 12% par le gouvernement du Mali, le coût du PDRIK II est de 12,06 milliards FCFA. Il a pour objectif d’améliorer les revenus et les conditions de vie des populations rurales des cercles de Kita et Bafoulabé, à travers l’amélioration de la production agricole, d’infrastructures de transport et l’approvisionnement de la population en eau potable.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *