Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

AEEM: réveil des démons

Pour, disent-ils, lutter contre le refus de son secrétaire général Moussa NIANGALY, dont le mandat est jugé caduc, de procéder au renouvellement du bureau ; des responsables de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) ont décidé de décréter une grève de 72 heures ce lundi 8 février 2021. Une grève qui rappelle bien de mauvais souvenirs quand on sait que ces genres de manifestations sont souvent émaillés de violence parfois meurtrière au niveau de l’espace scolaire et universitaire. Sur la toile, les internautes ont tout de suite interpellé les autorités sur leur responsabilité alors que la dissolution de cette organisation qui est très souvent responsable de nombreuses perturbations de l’année scolaire avait été maintes fois réclamée. C’est le sujet de votre Facebookan.

COULIBALY Yacouba W : la nécessité de punir les meneurs s’avère et s’impose plus que jamais. Il faut être ferme face à ce groupe de bandits armés de notre école. Sinon, ils foutront encore le bazar comme sous le régime d’ATT avec le consensus où tout était permis où tout le monde était entre les mains de sa mère, en bamanankan “bè bi y babolo”. C’est à cause de ce laisser-aller que l’école a perdu toutes ses valeurs en laissant la place aux preneurs de machettes contre les vrais travailleurs. C’est regrettable. Il faut rapidement mettre ces meneurs à leur place afin d’arrêter toutes formes de laxismes.

Mohamed Lamine Cissé : on ne réveille pas un chat qui dort. Vous voulez réveiller les vieux démons de l’AEEM. Nous demandons à l’AEEM de sursoir à leur mot d’ordre de grève qui ne fera qu’empirer la situation du pays.

FATOU TOGO : Je pense que cette année nous devons faire extrêmement attention et ne pas jouer avec l’école malienne. Car c’est l’avenir des enfants qui est en jeu et le niveau est en train de baisser d’année en année. Raison pour laquelle nous devons faire tout pour la récupérer. Alors tous ensemble pour sauver l’école malienne.

Malien : qui protège l’AEEM? Les enfants soldats de l’école malienne! Ils deviendront adultes politiciens! Dissoudre l’AEEM! Comment peut-on dissoudre le conseil militaire qui a fait le coup d’Etat à IBK, mais être incapable de faire autant avec AEEM?

Kinguiranke : le Mali a besoin de militaires au Centre comme au Nord. Il faut raser le crâne de tous ces apatrides et les envoyer tous sous le drapeau malien. Et ils vont servir à quelque chose, car ils se défendent ou ils meurent tués par les Jihadistes.

Soldat : il faut foutre en prison tous les dirigeants de cette association de merde qui a dézingué l’éducation au Mali.

Boubacar DOUCOURE : ceux qui ne veulent pas préparer leur avenir avec dignité et intelligence doivent retourner auprès de leurs parents.

Abdoulaye KONE : l’AEEM décrète ce matin une nouvelle grève de 72 heures sur l’étendue du territoire national.

Togola Hawa Séméga : qu’ils aillent dormir.

Alhousseini Alhadji : Imam Blo, dis-leur que ça ne sert à rien, car les enseignants sont déjà en grève.

Mahamadou Dianka : dis leur que les enfants de Karim sont en classe.
Moussa Sidibe : qu’Allah sauve Maliba

Tehia Doro : Hummm mon pauvre pays! Pitié, pitié, pitié.

Nangazanga Dao : c’est le pauvre qui souffre dans ce pays. Où sont les enfants des grands patrons de la République ? Aux États-Unis, en France ?

Zanga Abdoulaye Ouattara : que dieu te bénisse de Mali.
Zeydane Ag Nock : c’est des gens qui ne sont même pas des étudiants qui prennent ces genres de décision. Et même s’ils sont étudiants, ils ne suivent pas les cours.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *