Search
vendredi 24 septembre 2021
  • :
  • :

Affaire Birama Touré: le mauvais bouc émissaire

Que cherche-ton au juste à travers cette arrestation spectaculaire et outrancière du Général Moussa Diawara ? À distraire les Maliens ? À satisfaire la soif de vérité de la famille Touré ?

La justice qui ne parvient pas à trouver une issue dans cette affaire qui l’a renvoyé à ses contradictions et à ses limites qu’elle-même s’est fixée.
En pareil cas où les enjeux sont énormes, il est bien évident qu’on en soit amené à fabriquer un bouc-émissaire de toute pièce, quitte à marcher sur les principes sacro-saints de la présomption d’innocence et de la raison d’Etat. Présomption d’innocence bafouée par la façon de présenter les choses. Raison d’Etat mise à mal quand on sait que le prévenu a occupé une fonction qui ne le dédouane nullement de la responsabilité, mais qui exige un Ménagement.
Que disent les réseaux sociaux ? Que dit la RFI ? Curieux que c’est par leur biais qu’on apprend pareille nouvelle.
Le Général Diawara est mis sous mandat de dépôt pour complicité… C’est grave comme accusation. Et pourtant, à part les réseaux sociaux puis la RFI et ses organes satellites, aucun communiqué officiel n’est venu étayer ce fait qui jusque dans les entrailles de l’Etat fait des secousses.
À vouloir chercher de bouc-émissaire autant trouver l’agneau sacrificiel avec un réquisitoire supplétif du procureur cinq (5) ans après les faits qui épongera la honte de tous, et a-t-on trouvé le Général Diawara qui n’a jamais transigé sur les valeurs de soldat et de républicain.

Que cherche-t-on au Mali?
Que la justice soit au service du peuple et de la vérité et non aux ordres d’intérêts sordides et égoïstes. Pourquoi la justice manque de la même célérité dans les autres dossiers ?
Au lieu de s’occuper des vrais dossiers de notre Pays, on cherche par tous les moyens à divertir le peuple malien avec le sensationnel en espérant bénéficier de sa sympathie et de son accompagnement pour ses forfaitaires.
Hélas! En franchissant le rubicond sans aucune précaution en la matière avec cette arrestation du Général Moussa Diawara, les commanditaires de cette cabale n’ont pas eu l’effet escompté. Cette nouvelle a plutôt créé de l’incompréhension chez la plupart des Maliens pour qui le nom du Général n’avait jamais été cité dans ce dossier par même les plus sceptiques.
Aussi, elle a surtout créé de l’indignation voire de la colère chez d’autres, lesquels ne comprennent pas pourquoi et comment, veulent-ils jeter en pâture un officier général valeureux qui a servi avec honneur et loyauté les intérêts de son pays face aux ennemis en général du Mali, à travers son refus catégorique de diviser son pays (voir le rapport de l’ONU de 2020), lui qui s’est battu sans relâche contre les ennemis endogènes et exogènes, ne mérite pas d’être sali et humilié de cette manière.
Nous osons espérer que les instigateurs de cette mise en scène nauséabonde vont se ressaisir vite et permettre à l’ancien patron de la DGSE de recouvrer très vite sa liberté.

Bourama Coulibaly
Source : Mali news




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *