Affaire de la maternité Diafounou: Gassama au cœur d’une nouvelle controverse

16

Le député de Yélimané, Mamadou Hawa CASSAMA, est de nouveau indexé par l’Association des ressortissants de Yélimané à New York qui accusent, qui l’accusent de vouloir s’approprier d’une de leur réalisation, aux fins de récupération politique. L’information a été donnée, hier lundi, à la faveur d’une conférence de presse au centre Djoliba, animée par les responsables de cette association venus, pour la circonstance des États unis, dont M. Souleymane Siby, 2e Vice-président, pour « mettre les points sur les i ».

Selon le conférencier, M. Souleymane SIBY, la cérémonie de la pose de la première pierre de la nouvelle maternité du Diafounou, dans le cercle de Yélimané, le 15 août 2016, s’est terminée par un véritable fiasco.
Selon ses explications de M. Siby, l’honorable Gassama, qui était seulement invité à la cérémonie, comme toute autre personne, a voulu s’approprier de ‘’notre initiative’’. Ce, avec la complicité du président de ladite association, Adama Dramé. Ce dernier, a-t-il expliqué, a été demi de ses fonctions quelques jours après cet incident, pour complicité au détriment de l’Association.
M. Sybi explique : « lors de la cérémonie, nous attendions le président Adama Dramé faire les éloges du député de Yélemané, en le félicitant de cette bonne initiative qui est la réalisation de notre nouvelle maternité. Pire, il prétend que notre association est une initiative de Gassama. Et à la fin de la cérémonie, M. Gassama a accordé des interviews aux journalistes pour se féliciter de la construction de notre maternité. Les images sont passées sur l’ORTM et sur les autres chaines de télévision privées. Du coup, les ressortissants de Diafounou à New York étaient indignés et se sentaient trahis. Je tiens à informer le monde entier que les informations que Gassama a données aux médias sont fausses », a-t-il clamé. Comme pour enfoncer le clou, M. Siby a expliqué que l’association des ressortissants du Diafounou à New York, qui existe depuis des années, n’a été créée, suite à l’initiative d’aucun homme politique.
« Nous, nous sommes concertés, nous avons créé notre association avec la bénédiction de nos anciens qui résident à New York. Depuis, l’association fait beaucoup de choses pour le développement de Diafounou. M. Gassama n’a pas, en un seul moment été concerté pour quoi que ce soit, au sein de cette association. Pour cette maternité, nous avons mobilisé 60 millions. Ces sous ne proviennent d’aucun parti politique, nous les avons sortis de notre poche, sans l’aide d’aucun homme politique. Que cela soit clair ! », a-t-il souligné sous le coup de la colère.
Selon le conférencier, le député boxeur avait prévenu l’association que son initiative n’irait nulle part sans lui.
« Quand on lui avait annoncé la nouvelle de la construction de la maternité, il a dit qu’il n’était pas content, parce que l’association avait informé le maire avant lui. Il a, à cet effet, menacé que ce projet était peine perdue, s’il n’est pas impliqué dans le processus ». Toute chose que les membres de l’association ont refusé, car selon M. Siby, cette association est apolitique et ne veut pas mêler des affaires politiques à leurs activités. Il a expliqué que c’est grâce aux instructions de Moussa Mara, alors Premier ministre, que le ministère des Domaines leur a octroyé un titre foncier, à caractère public pour la construction de cette maternité.
Il a, par ailleurs, rassuré que ladite maternité sera réalisée à 100 %, n’en déplaise au ‘’député étrangleur’’ avant d’appeler tous les ressortissants de Diafounou à la sérénité : « nous avons opté pour cela. Nous allons construire cette maternité pour soulager nos sœurs et épouses qui sont restées à Diafounou In-Challah ! », a-t-il promis.
Avec un coût de près de 57 millions de FCA, signalons que ladite maternité sera construite entre les villages de Tamabacara et kômôwoulou, sur une superficie de 8 hectares. Elle disposera de 12 chambres d’hospitalisation, des chambres d’accouchements, d’une salle d’attente et d’une direction. Il a rassuré que chaque chambre sera équipée de matériels adéquats.

Par Christelle KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *