Search
mardi 12 décembre 2017
  • :
  • :

Affaires avion Présidentiel et surfacturations: la société civile demande à IBK de démettre les ministres concernés et à l’Assemblée de déposer une motion de censure contre le gouvernement

Dans la cadre de sa mission de veille citoyenne sur le suivi des dossiers relatifs à la gouvernance des marchés pour l’acquisition du Boeing P4-PRM et le Contrat GUO STAR, la Coordination de Veille Citoyenne, dans une déclaration, Invite le Président IBK à sortir de son silence pour s’adresser à la Nation ; à démettre les ministres impliqués ; et des sanctions administratives à l’endroit des Fonctionnaires civils et militaires fautifs.

DECLARATION DE LA Coordination de Veille Citoyenne

Suite aux échanges citoyens animés par plusieurs représentants d’associations,de coordinations d’associations et des citoyens engagés de la Société Civile, le samedi 8 novembre 2014 à la Maison de la Presse de Bamako, dans le cadre de la vulgarisation des rapports des issus récents audits conduits par la Cour Suprême et le Bureau du Vérificateur Général, Conformément à la déclaration ayant sanctionné les dits échanges, trente et huit (38) personnes représentant des associations, coordinations d’associations et des citoyens engagés se sont réunies ce samedi 15 novembre 2014, à partir de 10H au Siège du Réseau Citoyenneté et Co-Entrepreneuriat JOKO ANI MAAYA sis à Badalagougou Sema I de Bamako, afin de mettre en place une Coordination de Veille Citoyenne et Stratégique sur le Système de gouvernance à savoir la gouvernance sociale et culturelle, la gouvernance économique et d’entreprise, la gouvernance administrative et politique et la gouvernance régionale et globale.

L’urgence pour la Cellule de la Coordination de onze (11) membres qui a été mise en place porte sur le suivi des dossiers relatifs à la gouvernance des marchés pour l’acquisition du Boeing P4-PRM et le Contrat GUO STAR.

La Coordination de Veille Citoyenne décide de :

 

  1. Inviter le Président de la République à sortir de son silence pour s’adresser à la Nation dans les plus brefs délais par rapport aux deux (02) dossiers de l’Avion Boeing P4-PRM et des allégations de surfacturations du Contrat entre le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants et la Société Guo STAR.

 

  1. Demander au Président de la République et à son Premier Ministre de démettre sans délai les membres du Gouvernement citées, à savoir : Mme Bouaré Fily Sissoko, Monsieur Moustaph Ben Barka et Monsieur Mamadou Camara.

 

  1. Demander au Gouvernement des sanctions administratives à l’endroit des Fonctionnaires civils et militaires ayant agi contre la Constitution et les Lois, particulièrement les responsables des structures étatiques responsables du Contrôle budgétaire et financier.

 

  1. Solliciter l’Assemblée Nationale d’introduire une nouvelle Motion de Censure contre le Premier Ministre et son Gouvernement à la lumière des « nouvelles informations » rendues disponibles par l’audit des marchés d’acquisitions de l’Avion et des Equipements pour le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants.

La Coordination exprime son inquiétude par rapport à la gouvernance de menaces d’épidémie de la maladie à virus Ebola. Elle veille sur les propos du Président de la République du Mali relatifs à l’ouverture prochaine d’une enquête sur les récents cas de contamination, suite au traitement d’un malade importé de la Guinée, tout en restant vigilant car les nombreux « engagements » pris depuis l’entrée en fonction du Président de la République au pouvoir en Septembre 2013 restent sans « résultats » significatifs.

La Coordination se dit préoccupée par les derniers développements concernant les prochains démarrages de l’Acte III du Processus d’Alger. Elle invite toutes les parties prenantes à plus de flexibilité et d’ouverture pour maintenir le Dialogue à tout prix pour la sauvegarde de l’unité nationale.

Une nation responsable se construit sur plusieurs fronts intégrés dans sa pluralité, dans sa diversité. La gestion d’une priorité ne devrait pas enfreindre à la réalisation d’une autre priorité. Si la sécurité et la Santé demeurent des secteurs clés de tout développement, sans bonne gestion financière, aucun développement ne serait possible.

Ainsi, la Cellule de Veille Citoyenne et Stratégique mise en place ce jour, 15 Novembre 2014, entend poursuivre la construction de son Mandat. Elle avisera de son orientation stratégique supportant le Plan d’Action glissant sur des périodes de courte durée à la demande pour la veille et le suivi du citoyen.

 

Fait à Bamako, le Samedi 15 Nov. 2014




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *