Affrontements à Kidal: 3ème déroute pour la CMA avec 30 morts hier

2

Depuis mardi, vers 17 heures, les hostilités ont repris entre la CMA et le GATIA dans la zone de Tin Essako, précisément à Aglal située à 70 km de Kidal. Cette confrontation, la troisième depuis 21 juillet, s’est poursuivie hier mercredi à Edjarer, une localité située à 50 km de Kidal jusqu’en début d’après-midi.

Selon des sources locales, pour la troisième fois, la confrontation a tourné à l’avantage du GATIA. Malgré la connivence de la MINUSMA qui, en dépit de sa promesse d’interposition, l’a laissé sortir de Kidal pour attaquer le GATIA et malgré tous les renforts qu’elle a reçus de ses bases, la CMA essuya sa troisième défaite hier en milieu d’après-midi.
Le dernier renfort de la CMA a été défait par le GATIA vers 15 heures. Depuis, c’est la débandade générale pour les combattants de la CMA qui abandonnent véhicules et morts pour rejoindre Kidal et se réfugier derrière la MINUSMA, qui de manière commode a décommandé sa traditionnelle conférence de presse pour des raisons de déménagement (sic !).
Le combattants Imghads interdits de rentrer dans la ville de Kidal pourchassent les fuyards de la CMA jusqu’aux portes de la ville où ils essuyèrent le refus catégorique d’y rentrer. De la part qui on sait.
Depuis 16 heures hier les forces de la Plateforme sont donc aux portes de Kidal.
Coté bilan, on peut l’imaginer lourd pour la CMA. Selon un décompte du GATIA, les agresseurs venus de Kidal ont perdu hier 30 hommes ; une dizaine de véhicules dont 3 véhicules équipés de 12.7 et SPG-9 abandonnés et 7 véhicules calcinés.
Coté Plateforme, on déplore 2 morts et quelques blessés légers.

La tension était à son summum aux portes de Kidal hier au moment où nous mettions sous presse. La plupart des chefs militaires de la CMA aurait reconnu leur défaite et demandé la protection de la MINUSMA. Dans un post sur son compte Twitter, le secrétaire général du GATIA, Fahad Ag Almahmoud écrivait triomphalement : «débandade totale du HCUA sur le terrain il reste à défaire ses barons à Bamako ».

Mais le GATIA reste ferme sur ses positions : il demande à la MINUSMA et à Barkhane de rester neutre. On ne peut pas nous empêcher de rentrer à Kidal et en même temps autoriser la CMA à sortir pour nous attaquer et retourner quand ils sont défaits. C’est la substance de la déclaration du porte-parole du GATIA Haballa Ag Hamzata : « On n’a pas compris que d’un côté la MINUSMA nous empêche, nous de la Plateforme, de nous diriger sur Kidal, et de l’autre côté, en réalité, elle ne contrôle pas les mouvements des forces de la CMA. Elle les laisse faire ce qu’elles veulent. Elles s’organisent, elles rentrent et sortent avec tous ce qu’elles ont comme armes, bagages et tout.
Ce sont eux qui se sont dirigés vers nos forces dans le secteur d’Aglale un peu vers l’Est de la ville de Kidal sur la route de Tinessako… »

PAR SAMBI TOURÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *