Search
mardi 18 septembre 2018
  • :
  • :

AG élective de la FEMAFOOT: Le CONOR prévoit fin octobre

Les membres du comité de normalisation du football malien ont annoncé le samedi dernier qu’ils envisagent d’organiser l’assemblée générale élective de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) dans les derniers jours du mois d’octobre.

Les responsables du CONOR ont animé une conférence de presse le samedi dernier au siège de la FEMAFOOT, sis à l’ACI 2000, pour faire le point de leurs réalisations et dégager les perspectives. La présidente du CONOR, Mme Daou Fatoumata Guindo, principale conférencière, a expliqué que le but de la rencontre était « de faire le point de ce qui a été fait et de ce qui reste à faire depuis la prorogation de leur mandat ».
La nouvelle échéance étant fixée au 31 octobre prochain, les membres du CONOR souhaitent passer le flambeau en organisant l’AG élective de la FEMAFOOT vers fin octobre. Mais avant et conformément à leur mandat, elle a affirmé qu’ils ont pu élaborer le premier draft de la relecture des textes de la FEMAFOOT. C’est sur la base de ce nouveau texte, en phase de finition, que sera organisée l’Assemblée générale élective de la FEMAFOOT. L’enjeu de cette assise est de tourner définitivement la page de la crise au sein du comité exécutif de la FEMAFOOT, après plus de quatre ans d’impasse et récemment de bicéphalisme.
« Nous allons, au cours de la semaine prochaine (NDLR cette semaine en cours), envoyer le draft de la relecture des textes de la FEMAFOOT à l’ensemble des acteurs du football malien pour leurs observations et suggestions en vue d’améliorer le contenu du document », a-t-elle expliqué, tout en ajoutant qu’après cette étape, le document sera envoyé à la FIFA vers 20 septembre pour ses commentaires.
« Pour que les choses aillent plus vite, nous avons décidé de nous fixer des délais. Cela nous permettra de bouger plus rapidement», a indiqué la présidente du CONOR qui pense boucler ses missions avant la fin de son mandat prévu pour le 31 octobre.
S’agissant du renouvellement des ligues de football, le processus s’est bien déroulé, a-t-elle estimé, même si des recours ont été introduits auprès du Tribunal arbitral du sport ainsi qu’à la commission nationale sur le cas notamment de la ligue de Ségou. C’est le secrétaire général de cette ligue qui a organisé l’élection du nouveau bureau sous la supervision du CONOR, a-t-elle tenu à préciser.
Malgré les plaintes, elle se réjouit que le CONOR a pu mettre fin au bicéphalisme dans les ligues de football du pays. « Si on doit organiser l’élection d’un bureau à la FEMAFOOT, nous pensons qu’il y aura pas deux personnes pour représenter une équipe », a-t-elle fait savoir.
« Pour le cas de renouvellement de la ligue de Ségou, aucun responsable du football de la région ne nous a fait part de ses plaintes, incriminations quant au déroulement du processus après l’élection», a signalé Youssouf Diallo, l’un des cinq membres du CONOR. Toutefois, assure-t-il, ces recours seront analysés par les organes habilités. A l’entendre, le CONOR n’a pas mandat de trancher les plaintes des acteurs. Selon lui, ces questions relèvent d’une autre structure.
« Une commission nationale a été mise en place pour trancher les différends. Présentement, cette commission a démissionné. Mais de nouvelles équipes vont bientôt prendre le relais », a déclaré M. Diallo.
Les membres du CONOR tablent sur fin octobre pour ce qui concerne l’organisation de l’assemblée élective de la FEMAFOOT.
« On pense organiser l’élection du nouveau bureau du comité exécutif de la FEMAFOOT au plus tard les dix derniers jours du mois d’octobre. C’est une date indicative puisqu’elle doit être validée par la FIFA qui nous a confié la mission », a annoncé la présidente du CONOR, tout en promettant que l’appel à la candidature sera fait à moins d’un mois de la date de l’Assemblée générale.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *