Amélioration de l’outil de production: les Banques locales injectent 20 milliards dans la CMDT

13

Un pool bancaire ayant pour chef de file la Banque de développement du Mali (BDM Sa) a signé, hier jeudi, dans l’après-midi, une convention de financement du parc industriel de la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT) d’une valeur d’environ 20 milliards de francs CFA.

L’investissement total du présent projet de la CMDT est de 35 milliards de francs CFA sur lesquels 15 milliards avaient déjà été accordés par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). La cérémonie d’hier a bouché le financement de l’investissement avec l’octroi d’environ 20 milliards de francs CFA par le pool bancaire conduit par la BDM Sa. Le projet a pour objectif d’améliorer l’outil de production de la CMDT, permettre de financer l’acquisition de deux usines à Kadiolo et Kimparana et la rénovation de trois usines à Sikasso, Doïla et Koumantou.
La cérémonie de signature qui s’est déroulée en présence des responsables des banques membres du pool, à savoir la BOA, Ecobank, BICIM, BAM, Coris Bank Mali, s’est déroulée au siège de la BDM Sa.
Deux interventions ont marqué ladite cérémonie.
Le Directeur général de la BDM Sa, Amadou SIDIBE, a expliqué le sens de la cérémonie du jour : l’expression du témoignage éloquent des banques nationales à accompagner la volonté de la Direction générale de la CMDT à investir massivement dans les capacités d’égrenage et d’usinage. Toute chose qui s’inscrit en droit ligne de la volonté des plus hautes autorités.
Poursuivant, M. SIDIBE a fait savoir que par cette volonté d’accroître ses capacités, la CMDT entend donner un nouvel essor au développement de la filière cotonnière dont les prévisions pour la campagne 2016-2017 devraient permettre à notre pays de récupérer la première place de producteur africain de coton.
L’occasion était bonne pour le DG de la BDM Sa de dire le privilège qui est celui de sa banque, depuis plus d’une quinzaine d’années, de recevoir le mandat de la CMDT pour rechercher et mobiliser au plan international le financement nécessaire à la réussite de la campagne de commercialisation du coton malien. Un partenariat qui, s’est-il réjoui, continue de faire le bonheur du monde paysan et de participer pleinement à l’essor de l’économie nationale.
Avant de terminer, M. SIDIBE a félicité le management et les équipes techniques de la CMDT pour avoir conçu un projet de grande envergure qui aura sans nul doute un impact plus que significatif sur le tissu industriel économique national. De même, a-t-il félicité et remercié les équipes techniques des banques membres du pool.
Pour le Directeur général de la CMDT, Modibo KONE, la cérémonie de signature de convention de financement est une réponse à une des directives majeures du Gouvernement, sous l’impulsion du président de la République de faire de l’agriculture le moteur de la croissance économique pour un développement harmonieux de notre pays.
M. KONE a révélé que le programme de relance de la culture du coton, contenu dans le programme de développement stratégique de la filière coton prévoit une production de 800 000 tonnes de coton graine et de 3 millions de tonnes de céréales sèches à l’horizon 2018. C’est pour la réalisation de cette prévision, a-t-il indiqué, que la CMDT a initié un vaste programme d’extension de son potentiel.
Il a salué le pool bancaire local, avec comme chef de file la BDM Sa, pour avoir accepté d’accorder un prêt destiné au financement d’une partie de ce programme. Il en a fait de même pour toutes les institutions financières et réaffirmé la détermination de la CMDT à œuvrer au respect strict de ses engagements. Dans cette veine, M. KONE a donné l’assurance de ne ménager aucun effort en vue d’assurer l’entretien efficace des équipements financés par les institutions bancaires.
Le DG a rappelé que la couverture des besoins financiers de la CMDT tant pour le crédit de campagne que pour le crédit intrants a été toujours assurée à sa grande satisfaction.
Un cocktail en toute convivialité a mis fin à la cérémonie de signature de la convention de financement.

Par Bertin DAKOUO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *