Search
samedi 17 avril 2021
  • :
  • :

ANASER: a l’avant-garde de la sécurité routière

Si l’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER) n’existait pas, il fallait la créer en raison de son rôle de sensibilisation des usagers sur l’importance du port de casque. Au-delà de la sensibilisation, la directrice générale, DOUMBIA Diadji SACKO offre des casques aux élèves et étudiants pour prévenir les accidents de route.

L’Agence nationale de la sécurité routière, en collaboration avec la Compagnie de la circulation routière (CCR), a organisé une campagne de sensibilisation sur la sécurité routière en faveur des élèves du Lycée Mamby SIDIBE, suite de l’invitation du Proviseur dudit établissement d’enseignement. L’initiative a été fortement saluée par la Directrice générale de l’ANASER, DOUMBIA Diadji SACKO.
La DG de l’ANASER a rassuré le Proviseur ainsi que les élèves du Lycée Mamby SIDIBE que son Agence sera disponible pour toutes les activités allant dans le cadre de la sensibilisation des usagers de la route, surtout les futurs cadres du pays qui sont les élèves et étudiants d’aujourd’hui.
Au regard des statistiques nationales d’accidents de la route, selon le ministère des Transports, 76% des victimes (tués et blessés graves) sont les conducteurs d’engins à deux ou trois roues. Ce qui demande forcément le changement de comportement des usagers de la route. D’où l’insistance sur le port de casque par les usagers par l’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER).
Sur une prévision budgétaire d’un milliard 755 millions, l’ANASER a pu faire l’année 2020, une réalisation budgétaire en recettes d’un milliard six cent cinquante-cinq millions, soit un taux d’exécution en moyenne de 95% selon la DG de l’Agence. Pour soutenir ses réalisations pour l’année 2021, la direction de l’Agence nationale de la sécurité routière a soumis aux administrateurs lors de son conseil d’administration dernier, un budget prévisionnel de 2 milliards 200 millions de francs CFA.
A titre de rappel, plus de 300 casques ont été offerts au Conseil national de la Jeunesse à l’occasion de l’édition 2020 de la semaine nationale de la sécurité routière.
Ensuite, à l’Universitaire de Kabala, le traumatisme crânien suite à un accident de motocycliste ; des sketches de sensibilisation sur l’importance du port du casque étaient au cœur de la semaine nationale de sécurité routière, en novembre dernier. Cette activité de DOUMBIA Diadji SACKO visait à sensibiliser toujours les étudiants dans espaces universitaires sur l’importance du port du casque.
La Patronne de l’ANASER, DOUMBIA Diadji SACKO, a saisi l’occasion de rappeler que le Code de la route, en son article 27, alinéa 1 stipule: « le port du casque de protection est une obligation pour les conducteurs et les passagers de motocycles et vélomoteurs dont la cylindrée est supérieure ou égale à 100 cm3 ».
Évoquant les activités de 2020, l’agence nationale de la sécurité routière a pu réaliser 22 sur les 47 activités programmées. Compte tenu de la situation sanitaire, 16 activités n’ont pas pu être réalisées.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *