Search
mercredi 16 octobre 2019
  • :
  • :

Année scolaire 2018-2019: les épreuves du DEF démarrent ce lundi !

Pour les examens du DEF de fin d’année, 235 410 candidats seront repartis, ce lundi, entre 9 379 salles dans 1 863 centres, sur toute l’étendue du territoire national. C’est du moins, l’information donnée, ce jeudi 25 juillet 2019, par le Pr TOMORE TIOULENTA, ministre de l’Éducation nationale, lors d’une conférence de presse dans la salle Bakary Traoré du département.

Les éléments en lien avec la mise en œuvre des stratégies pour sauver l’année scolaire 2018-2019 et l’état d’évolution des préparatifs des examens de fin d’année scolaire 2018-2019 étaient entre autres préoccupation au cœur de cette rencontre avec la presse.

Dans son intervention, le Pr TOMORE TIOULENTA, ministère de l’Éducation nationale, a rassuré que les examens de fin d’année se dérouleront bien au Mali, cette année, malgré les multiples difficultés qui ont émaillé l’année scolaire. Le ministre a informé que les programmes scolaires sont terminés pratiquement partout et en particulier au niveau des classes d’examens. Pour lui, les élèves sont prêts pour passer les examens de fin d’année 2018-2019. Il a informé que les épreuves de l’examen du DEF démarreront, à partir du lundi prochain, et dureront trois jours sur toute l’étendue du territoire national. Selon le ministre, tout le matériel d’examen est déjà à sur place au niveau des CAP et académies.

Au cours des échanges entre avec les acteurs de l’école, sur le terrain, le l’Éducation nationale a fait constater que les remarques satisfaites.

Sur les précautions à prendre en vue de minimiser la fraude, le Pr Timoré TIOULENTA a informé que le téléphone portable sera catégoriquement interdit aux candidats dans les salles d’examens.

« Ces appareils resteront à la maison. Parce qu’on n’a pas la garantie de pouvoir les préserver », a-t-il préconisé. Le conférencier a appelé les parents d’élèves à veiller à ce que les enfants n’aillent pas avec leur téléphone à l’école le jour de l’examen. Parce que selon lui, il est important d’éviter que les candidats aient des contacts aussi bien en salle qu’avec l’extérieur au moment des épreuves.

Enfin, le Pr Tomoré TIOULENTA, ministre de l’Éducation nationale, a reconnu que les stratégies qui ont été mises en place pour rattraper les cours perdus pendant la grève des enseignants ont été efficaces. Parmi ces stratégies, le ministre a cité le prolongement de l’année scolaire jusqu’au 31 juillet 2019 et l’augmentation de volume horaire des enseignants

.

PAR SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *