Search
jeudi 20 janvier 2022
  • :
  • :

ANR: les travaux se dérouleront du 11 au 30 décembre

Les assises nationales de la refondation sont prévues du 11 au 30 décembre 2021. L’annonce a été faite dans un communiqué du gouvernement publié ce jeudi décembre 2021. Ces nouvelles dates sont annoncées après plusieurs reports. Cette fois-ci, le communiqué détaille toutes les composantes et les dispositions à prendre pour le bon déroulement de ces assises.

En vue de la tenue de ces Assises, le président de la Commission nationale d’organisation dudit forum, Mamadou Hachim KOUMARE, a demandé, à travers une correspondance, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye MAÏGA, a désigné et ce, conformément aux termes de référence des assises qui stipulent que « les autorités administratives, locales, régionales et celles du District de Bamako, les chefs des services subrégionaux, régionaux et nationaux ainsi que les responsables des missions diplomatiques et consulaires du Mali à l’extérieur, assureront la facilitation et l’encadrement logistique des travaux».
Sur la même lancée, Mamadou Hachim KOUMARE a sollicité du ministre MAÏGA de prendre les dispositions nécessaires au niveau des gouverneurs, préfets et sous-préfets pour la désignation des points focaux dans chaque commune, cercle et région ainsi que les coordinations régionales représentant la commission nationale d’organisation.
« Le point focal doit être choisi parmi les notabilités du lieu, notamment civil, militaire à la retraite ou autres pouvant fédérer toutes les sensibilités », a indiqué Mamadou Hachim KOUMARE.
Il doit jouir « du respect et de la considération de la population et être suffisamment instruit pour comprendre et expliquer aux délégués locaux, l’esprit et le bien-fondé des assises nationales ».
Pour ce qui concerne la coordination régionale, elle comprend : le point focal régional, un comptable, un responsable d’organisation matérielle, un secrétaire et un informaticien.
« Le point focal régional est le président de la coordination régionale. Les quatre autres membres devront être choisis parmi le personnel du gouvernorat et/ou du chef-lieu de cercle », précise ladite lettre. Le document ajoute que les travaux seront dirigés par deux présidents assistés de deux rapporteurs choisis par les délégués.
Critiquées par une partie de la classe politique et organisations de la société civiles, ces rencontres devaient démarrer le mardi 23 novembre au niveau local et s’achever le 26 décembre par l’adoption de résolutions censées découler de ces échanges.

A la suite de ce dernier report, le président de la Transition, le colonel Assimi GOÏTA, a invité le lundi 29 novembre les responsables des partis politiques du pays au palais de Koulouba pour les inciter à participer aux Assises nationales de la refondation.
Au cours de cette rencontre, le colonel Assimi GOÏTA avait une nouvelle fois tenté de convaincre les nombreux récalcitrants à prendre part aux Assises nationales de la refondation.
Pour cela, il avait usé des mêmes arguments que ceux avancés jusqu’à présent : la nécessité de se rassembler et de fixer le cap des futures réformes pour sortir le pays de la crise.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *