Search
mardi 12 novembre 2019
  • :
  • :

‘’Anw Ko Mali Dron’’ sur les TDR Du DNI: la démarche est biaisée…

Démarche biaisée, logique de dialogue alibi, thématiques orientées ou fermées, caractère administré du DNI, caractère participatif vicié, la Plateforme ‘’Anw Ko Mali Dron’’, en Assemblée générale d’information, ce samedi, au Mémorial Modibo KEITA, ne manque pas de qualificatifs pour le Dialogue National Inclusif auquel elle ne prendra pas part. Quel est son commentaire des TDR validés ?

En campant le décor, la Présidente du Bureau de coordination, Mme SY Kadiatou SOW, a rappelé le lancement, en juin dernier, de la Plateforme ‘’Anw Ko Mali Dron’’ avec des partis politiques et des associations pour une stratégie de sortie de crise endogène et durable. Elle souligne que le DNI, tel que conçu, ne correspond pas à ce que souhaitent les Maliens. Aussi, souhaite-t-elle que toutes les initiatives se fédèrent.
« Nous faisons partie des récalcitrants ; mais nous faisons partie des premiers à réclamer le dialogue, à produire des documents. Nous n’avons aucun complexe par rapport à cela. Nous sommes partisans du dialogue ; mais il faut poser les vrais problèmes. Si ce n’est pas ce que veulent les Maliens, c’est un autre agenda et nous ne sommes pas dedans. Nous pouvons avoir notre propre agenda », a tranché la Présidente de la Coordination.
Après les éclairages de la Dame de fer, l’ancien Premier ministre, Modibo SIDIBE, s’est plié à l’exercice de commentaire des TDR validés par l’atelier national des 14 et 15 septembre dernier.
Par rapport au processus, M. SIDIBE a relevé que la Plateforme s’attendait à ce que le Triumvirat montre son indépendance, en écoutant tout le monde, en validant la somme des propositions. Au lieu de cela, déplore-t-il, ils sont restés tournés vers la révision constitutionnelle et l’Accord pour la paix et la réconciliation. « Donc, nous considérons que le processus n’est ni inclusif ni participatif ».
Pour la plateforme, le peuple devait se trouver au cœur d’un processus endogène. Mais, déplore-t-elle, en lieu et place du peuple, on a plutôt vu des organisations et des forces socio-politiques tout le long du processus. Il était attendu de voir comment mettre en place un processus dans lequel les Maliens se reconnaissent.
Le caractère souverain du DNI qui implique le caractère contraignant des recommandations a été botté en touche. De même, la Plateforme souligne la non-prise en compte de la présence et de la participation des universitaires.
En ce qui est de l’Accord, les TDR validés parlent de son appropriation. Ce qui implique qu’il n’est pas sujet à discussion, conclut la Plateforme.
Elle pointe du doigt une augmentation du nombre de thématiques d’une grande pauvreté.
« Les thématiques qui existent sont orientées ou fermées », a dénoncé M. SIDIBE qui met également à l’encan le caractère administré du DNI avec un Triumvirat qui n’a pas démontré son indépendance en déployant des comités locaux et régionaux pour gérer l’organisation du Dialogue. D’ailleurs relève-t-il une confusion terrible entre les niveaux local et régional avec le gouverneur qui doit faire la synthèse des propositions. Pour la Plateforme ‘’Anw Ko Mali Dron’’, « la démarche est biaisée, parce que le citoyen n’y est pas autonome ».
Réagissant au calendrier, le commentateur des TDR en vient à croire qu’on est dans une logique de « dialogue alibi » où la priorité, en réalité, est la révision constitutionnelle, l’appropriation de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Pour l’ancien Premier ministre, « c’est un gâchis d’une occasion historique, un gâchis d’une occasion de sortir de la crise ». Ce qui lui fait dire : « nous avons bien eu raison de ne pas prendre part à ce dialogue ». Et de préciser : « notre vision, c’est celle d’un Mali qui se prend en charge, celle d’un Mali responsable ».
L’Assemblée générale a été l’occasion de présenter le bilan de trois mois d’activités de la Plateforme ‘’Anw Ko Mali Dron’’

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *