Approvisionnement de Bamako en moutons: le ministre Nango Dembélé rassure

2

Faisant sien l’adage selon lequel vaut mieux voir une fois que d’entendre cent fois, le ministre de l’Elevage et de la pêche, Nango DEMBELE, s’est rendu, lundi dernier, sur les différents sites de vente promotionnelle des moutons à l’occasion de la fête de l’Aid El Kébir.

Cette visite du ministre avait pour principal objectif de s’enquérir de l’état des lieux de l’approvisionnement du District de Bamako et de s’assurer que la vente se déroule dans les conditions escomptées. Pour la circonstance, il était accompagné des membres de son cabinet et les responsables des services techniques concernés par cette opération.
La visite ministérielle a débuté par le site de la Commune II du District de Bamako, sis sur dans le terrain municipal de l’Hippodrome. Là, les moutons, qui venaient d’arriver à Bamako, étaient au nombre 1 157 têtes, toutes catégories confondues.
Sur place, le ministre a constaté avec satisfaction que les animaux étaient en bon état et prêts à la vente.
Comme partout, les prix promotionnels variaient entre 40.000 et 120.000 FCFA, rappelle le représentant de la Direction nationale de la Production et industries animales.
Les vendeurs sont aidés dans la vente par des agents du l’ex Programme d’appui au développement de l’élevage dans le Sahel occidental (PADESO) pour surtout faciliter le marquage des moutons par catégories et ensuite guider des clients qui viennent en petites gouttes.
Selon M BOIRE, qui coordonne ces assistances, les clients attendent généralement les dernières minutes pour venir acheter leurs moutons:
«Les Bamakois ont des problèmes d’espaces pour garder leurs moutons. Aussi, ils craignent que des voleurs ne leur fassent des mauvais tours. Donc la plupart des clients attendent que la fête soit très proche, voire la veille, pour s’approvisionner», a-t-il dit.
Au marché de bétail de Djélibougou, 2è étape, la délégation ministérielle a été reçue par la Fédération des éleveurs du District de Bamako, avec à leur tête M. Baniama COULIBALY.
Là, également des centaines de moutons, bien qu’ils ne soient pas concernés par la vente promotionnelle, y sont vendus à des prix abordables, à savoir: entre 35.000 et 100.000 CFA. Les moutons hors catégories y sont vendus entre 150.000 et 20.000CFA.
En tout cas, M COULIBALY a profité de cette occasion pour étaler à leur ministre, les problèmes auxquels les éleveurs de Bamako sont confrontés. Parmi ces problèmes, il a cité le manque de passages et de pâturage pour les animaux ; l’approvisionnement difficile en aliments bétail, etc.
En réponse, le ministre Nango DEMBELE a rassuré que son département va travailler en collaboration étroite avec l’ensemble des acteurs pour relever les nombreux défis qui entravent le secteur de l’élevage.
Après, le ministre DEMBELE n’a pas caché sa satisfaction pour la fête de Tabaski de cette année :
«Je me réjouis que les Maliens célébreront la Tabaski dans l’allégresse, grâce à une collaboration franche des vendeurs de moutons et les structures concernées. Je compte beaucoup sur eux pour maintenir ces prix jusqu’au jour de la fête pour que chaque Malien apporte un bélier à sa famille que leurs enfants aient le sourire le jour de l’Air El Kébir », a-t-il dit.
Rappelons que le site de Sokoniko dispose de 1 441moutons ; 1370 sont disponibles sur le site des Lafiabougou au terrain Chaba, et 730 moutons étaient mis en vente sur le site de la Communes V.

Par Christelle KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *