Search
samedi 24 octobre 2020
  • :
  • :

Appui à l’organisation de l’élection des députés: la Minusma va transporter 62 tonnes de matériels

La MINUSMA a animé ce jeudi 5 mars 2020 son traditionnel point de presse au QG de la mission sise à Sénou, sur la route de l’aéroport. Cette dernière session avait pour invités, le Directeur des Affaires électorales de la MINUSMA, Kacou ASSOUKPE, qui ont profité de l’occasion pour faire le point sur l’appui de la MINUSMA à l’organisation de l’élection des députés à l’Assemblée nationale qui se déroulera dans quelques jours, le 29 mars et le 19 avril prochain.

Pour accompagner le Gouvernement, la MINUSMA a élaboré un plan d’action qui va contribuer à soutenir l’appui de la MINUSMA. Cet appui est basé sur la Résolution 2480 qui donne mandat à la MINUSMA. Ainsi, a-t-il fait savoir, la MINUSMA suit la mise en œuvre du chronogramme que le gouvernement a publié et les requêtes que le gouvernement nous envoie. Pour que nous puissions engager des actions, il faudrait que le gouvernement nous le demande.

Sur le plan politique, le Représentant spécial a pesé de tout son poids pour ramener à de meilleurs sentiments la Plateforme et la CMA qui ne voulaient pas aller aux élections parce que certaines dispositions ne sont pas prises, notamment l’opérationnalisation des régions de Ménaka, de Taoudéni. Il fallait faire une médiation. Des échanges ont eu lieu. « Quand le ministère a reçu la liste des candidats, on s’est rendu compte que tous les partis politiques ont déposé des candidatures », a-t-il réjouis.

L’autre axe, c’est l’appui logistique et technique. En effet, la MINUSMA déploie d’énormes moyens surtout dans les régions du Nord et du Centre pour aider le gouvernement à organiser ces élections. Car, l’accès dans les régions du Nord sont très difficiles et c’est pourquoi nous employons certains aéronefs, des avions, des cargos pour certains tonnages.

Déjà, cette année, la MINUSMA aura à transporter 62 tonnes de matériels constitués de listes électorales, de cartes d’électeurs, des listes d’émargement, des bulletins de vote, des enveloppes, des matériels sensibles, des matériels non sensibles.

Pour les endroits reculés, la MINUSMA met à la disposition des préfets des moyens techniques et de la logistique pour les atteindre. En dehors de ce que je viens de dire, il faut renforcer les capacités aussi bien des acteurs politiques, des médias et de la société civile. Aujourd’hui, nous avons 6 équipes qui sont déjà déployées à l’intérieur du pays (Kidal, Tombouctou, Menaka, Gao, Mopti) pour former les candidates afin de les aider pour faire campagne afin que le taux de représentativité féminine de 30 % soit atteint. Donc, il y a des activités qui sont en train d’être faites dans ce sens-là. Du 7 au 8 mars prochain, ‘’nous aurons un atelier avec de jeunes étudiantes pour les aider à participer aux élections parce qu’on s’est rendu compte que les jeunes ne votent pas beaucoup par manque d’informations nécessaires’’.

Elle aide aussi le gouvernement à mieux gérer les résultats. Et les techniciens de la MINUSMA sont avec les agents de l’administration territoriale aussi bien centrale que dans les circonscriptions. Un logiciel a été conçu pour aider le gouvernement à mieux gérer les chiffres pour éviter les malversations et la MINUSMA aide le gouvernement dans ce sens-là. Le PNUD aussi participe à toutes ces activités de formations et de contrôle.

En ce qui concerne l’appui à la sécurisation, la contribution de la MINUSMA consiste au renforcement des capacités. Il y a des formations qui sont en train d’être menées au profit des forces de sécurité pour encadrer les électeurs pour éviter tout incident.

On escorte aussi le matériel électoral et le personnel. On participe aux réunions avec le ministère de la Sécurité qui coordonne l’ensemble des actions. Je précise que la MINUSMA dans son travail n’est pas à l’intérieur du bureau de vote, mais à l’extérieur. Nous sommes au troisième rideau de sécurisation.

La MINUSMA fait tout ce qui est possible dans la limite de ses moyens pour l’organisation des élections.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *