Search
jeudi 20 juin 2019
  • :
  • :

Appui aux collectivités: appui aux collectivités

La Cellule technique d’appui aux collectivités (CTAC) a adopté hier mardi son plan d’actions 2019 qui sera consacré à la réalisation de certains grands chantiers à Bamako et dans des capitales régionales. Ce faisant, le conseil de la CTAC a adopté un budget de plus de 700 millions de FCFA.

La cérémonie a eu lieu dans la salle de réunion de l’hôtel de ville de Bamako sous la présidence du maire Adama SANGARE. Elle était consacrée principalement à l’examen et d’adoption du procès-verbal de la session ordinaire d’août 2018 et l’adoption du budget 2019 par les membres du conseil.

M. SANGARE a, à cette occasion, rappelé que la CTAC est un outil technique qui a une grande expérience dans l’accompagnement des collectivités. Dans son accompagnement, elle a permis la réalisation de nombreuses infrastructures de développement pour la ville de Bamako et d’autres collectivités. A son actif, elle a réalisé le projet PISE III qui était consacré à la construction de cinq lycées à Bamako, Barouéli, Tominian, Djenné et Gourma Rarhouss.

En dépit de ces résultats, le maire Adama SANGARE a indiqué que la CTAC est butée à des difficultés dans le cadre de la mise en œuvre de certains grands projets. Il s’agit notamment, selon lui, des problèmes de trésorerie qui ont affecté la structure.

En outre, pour des raisons diverses, la mise en œuvre de certains projets n’a pas pu se faire ou se faire à temps. Parmi lesquels figurent l’adressage des quartiers de la ville de Bamako (consolidation et extension) et le Projet d’assainissement et de développement urbain de Bamako (PADUB).

Ce dernier projet initialement prévu pour démarrer en 2018 n’a été lancé qu’en février 2019 par le Premier ministre, Soumeylou Boubèye MAIGA. Mais, les travaux n’ont effectivement commencé qu’avant-hier, lundi, a précisé le maire Adama SANGARE avant d’indiquer que ce projet couvre les communes II et V du District de Bamako pour un montant de plusieurs milliards de FCFA.

« Il revient donc à la direction de la CTAC de veiller à la bonne exécution de tous les projets à lui confiés par les collectivités, afin de mériter leur confiance», a exhorté Adama SANGARE.

Abordant le budget de 2019, M. SANGARE a affirmé qu’il s’élève à 745 852 440 FCFA. Ce montant sera destiné à poursuivre les chantiers de développement des infrastructures des collectivités territoriales.

Par Sikou BAH

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *