Search
samedi 22 juillet 2017
  • :
  • :

Appui aux populations du nord: le Danemark s’engage pour 1,3 milliard de FCFA

Le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle a procédé, hier mardi, au CICB, au lancement du Projet: «Appui à la recapitalisation et à la reconstruction des moyens de production pour le relèvement économique des populations affectées par la crise des régions de Tombouctou et de Gao», financé par l’ambassade du Royaume de Danemark au Mali et exécuté par le Conseil danois des réfugiés au Mali.

Placée sous le patronage du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Mahamane BABY, la cérémonie de lancement du projet s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur du Royaume de Danemark au Mali, Mme Winnie Estrup PETERSEN, du directeur du Conseil danois des réfugiés (CDR), Dominique Koffi KOUAKOU, du coordinateur du projet, Habiboulaye SIDIBE.

Pour le ministre BABY, la crise multiforme que le Mali a connue en 2012 a amené des centaines de milliers de personnes à quitter leur domicile. Une situation qui a aggravé le sort des populations civiles rudement touchées par la sécheresse, la dégradation de leur environnement et l’insécurité alimentaire.

Aussi, a-t-il précisé, plus de 400 000 déplacés intérieurs et réfugiés ont été recensés. Ils ont pratiquement tout perdu, leur moyen d’existence, leurs outils de production, a expliqué le ministre. Par ailleurs, des sociétés et entreprises ont été fermées entrainant des pertes importantes d’emplois. Pour preuve: 78 employeurs de Mopti, 707 de Tombouctou et 933 de Gao et Kidal ont été licenciés. C’est dire l’importance que ce projet va avoir pour les opérateurs économiques, les producteurs agricoles, les transformateurs, ainsi que les commerçants des régions de Tombouctou et de Gao.

Pour le ministre BABY, c’est dans le cadre de son programme d’intervention au Mali dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao, ayant pour but de soutenir les communautés sur place et de faciliter le retour des rapatriés volontaires et spontanés que le Conseil danois pour les réfugiés intervient à travers des actions intégrées de protection, d’éducation, d’adduction d’eau, d’hygiène et d’assainissement ainsi que de relèvement/résilience dans les régions du Nord.

Il s’agira concrètement de faire des transferts monétaires aux ménages vulnérables, des appuis aux groupements de femmes et de jeunes pour la réalisation d’activités génératrices de revenus et de cash for work.

Par ailleurs, a signalé le ministre, l’objectif général du présent projet est de contribuer à la relance économique du pays, à travers la mise en place d’un fonds d’appui aux acteurs ciblés.

Il ressort du document de contrat entre les deux parties (ministère de l’Emploi et Conseil danois des réfugiés), qu’à la fin du projet, les résultats attendus sont: 500 organisations (groupements et coopératives) sont appuyées; 100% de taux de décaissement du fonds d’appui est assuré; 75% des organisations appuyées sont rentables; 50% des organisations sont  mises en réseau avec d’autres acteurs économiques; 1 relai est identifié et formé dans au moins 50% des organisations appuyées.

Le directeur pays du CDR, Donimique Koffi KOUAKOU, a donné l’assurance qu’il ne ménagerait aucun effort pour l’exécution correcte du projet, conformément à ses engagements contractuels.

Selon l’Ambassadeur du Danemark au Mali, fruit de la coopération Damo-malienne, ce projet vient à point nommé avec l’espoir d’un Accord de paix que le peuple malien et leurs partenaires souhaitent vivement.

Pour elle, c’est au regard des conséquences de la crise multiforme de 2010, que son pays s’est engagé aux côtés du gouvernement malien pour contribuer au relèvement économique des régions Nord du pays. Dans ce cadre, son ambassade a mobilisé un appui spécifique pour soutenir des petites et moyennes entreprises des secteurs formel et informel, les groupements, les coopératives, les hommes et les femmes dans les filières agricoles et autres, en vue de la restauration de leurs capacités productives, comme levier de la relance économique et de l’emploi.

En accord avec le ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle, et suite à un appel d’offres international, a fait savoir Mme PETERSEN, le Conseil danois des réfugiés au Mali a été recruté pour assurer la gestion technique et financière du projet.

Pour un coût de 1,3 milliard de FCFA, le présent projet vise à appuyer environs 500 PME, groupements et coopératives dans les régions de Tombouctou et de Gao.

Conçu comme un projet d’urgence, la mise en œuvre sera accélérée et est prévue pour une année seulement.

Le Danemark, a fait remarquer Mme l’ambassadeur, souhaite que l’équité genre soit strictement observée comme prévue dans ce projet, car il est connu, les femmes sont souvent les premières victimes de la crise.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *