Search
mardi 17 juillet 2018
  • :
  • :

Appuis aux victimes de la crise du Nord du Mali: la Minusma débourse plus de 672 millions de FCFA

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a mis, lundi dernier, à la disposition de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR), une enveloppe de plus de 672 millions de FCFA destinée au financement des activités des victimes de la crise de 2012 au Nord de notre pays.

La remise du Mémorandum d’accord pour la première phase du projet, qui s’inscrit dans le cadre du Fonds fiduciaire des Nations Unies en soutien à la paix et à la sécurité au Mali, effectuée par le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Koen Davidse, a eu lieu, au cours d’une cérémonie officielle au siège de la CVJR à Bamako.
Ledit projet s’articule autour du renforcement des capacités techniques de la Commission, d’échange d’expérience, d’appui à l’accompagnement psychosocial des victimes, de la formation des médias sur le rôle de la CVJR ainsi que de la finalisation d’une stratégie de communication de la Commission.
Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU s’est vivement félicité du soutien de la MINUSMA à la CVJR, qui va renforcer le travail de la Commission en faveur des victimes et promouvoir le «droit des victimes à la vérité, à la justice, à la réparation et aux garanties de non récurrence ».
Pour lui, les ressources allouées permettront d’appuyer plus de 10 000 victimes des violations et abus des droits de l’homme, dont 5 000 femmes et 50 enfants, et de les aider à «surmonter leurs douleurs et essuyer leurs larmes», car a-t-il indiqué, il servira notamment à faciliter la documentation des abus et violations des droits de l’homme et l’identification des victimes et auteurs de ces abus.
A la suite de la remise du Mémorandum d’accord, les participants ont pu visiter la salle de base de données où une vingtaine d’agents de saisie, «entrent tous les cas d’abus et de préjudices dans le système».
M. Davidse a rappelé que la base de données et le matériel informatique ont été obtenus grâce au soutien de la MINUSMA et du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et sert à la centralisation des dépositions faites sur toute l’étendue du territoire national.
Quant au président de la CVJR, Ousmane Oumarou Sidibé, il a remercié la MINUSMA, à travers la Division des Droits de l’homme et de la Protection, ainsi que le Haut-Commissariat aux droits de l’homme pour leur collaboration et soutien opérationnel. «Ce projet est particulièrement important pour la recherche de la vérité. Les audiences publiques auront bientôt lieu et joueront un rôle important dans la visibilité de la CVJR, en touchant du doigt les problèmes profonds», a-t-il ajouté.
Notons que la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) est une opération de maintien de la paix des Nations unies au Mali. Elle intervient dans le cadre de la guerre au Mali et est la composante principale de l’intervention militaire au Mali.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *