Search
dimanche 19 septembre 2021
  • :
  • :

Après la guerre de leadership au sein du PRVM-Fasoko: Samba Coulibaly lance le parti ‘’NEMA’’ !

Après plusieurs mois de guerre de légitimitéau sein du parti PRVM-FASOKO, les sections proches de Samba COULIBALY ont mis sur les fonts baptismaux un nouveau parti politique appelé ‘’Nouvel espoir pour le Mali’’ (NEMA). Le récépissé de ce nouveau parti politique a été délivré par les autorités compétentes depuis le 1er mars dernier.

La devise du nouveau parti ‘’Nouvel espoir pour le Mali’’ est ‘’ben, baara et ladriya’’. Ses responsables sont dans la dynamique de faire l’annonce officielle de leur parti, en principe, le 5 septembre prochain. En prélude de la portée du parti ‘’NEMA’’ à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, une forte délégation des cadres du ‘’Nouvel espoir pour le Mali’’ sillonne le pays pour redynamiser les militants en faveur du Parti ‘’NEMA’’. Selon nos sources, le premier congrès est prévu pour la fin d’année.
« Si les 1/3 des membres d’Ançar-dine internationale étaient militants du PRVM-FASOKO, cette fois-ci tous les vrais membres d’Ançar-dine internationale se préparent à militer dans ce nouveau parti », nous a confié un cadre d’Ançar-dine internationale.
C’est dire que la tendance de Samba COULIBALY avait un plan B pendant que l’affaire de ‘’leadership’’ était devant la justice. Après avoir reconnu leur défaite dans le combat de légitimité au sein du PRVM-FASOKO, ils viennent de créer un nouveau parti.
Selon un membre fondateur du parti ‘’NEMA’’, tous les anciens groupes d’information du PRVM-FASOKO favorables à Samba COULIBALY sont transformés en ‘’NEMA-KUNAFONI’’.
Rappelons qu’entre le 26 décembre 2020 et le 27 février 2021, deux bureaux ont été mis à la tête du Parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM-FASOKO). L’un était dirigé par Mamadou Oumar SIDIBE, l’autre par Samba COULIBALY de la section de Bafoulabé. Toutes les deux tendances avaient organisé un congrès qui avait été sanctionné par la mise en place d’un bureau. Cette situation confuse a déclenché une guerre de légitimité au sein du parti.
Depuis le 1er mars 2021, le divorce a été totalement consommé entre la tendance de Samba COULIBALY et celle de Mamadou Oumar SIDIBE. D’où la naissance du parti ‘’Nouvel espoir pour le Mali’’.
Comme son nom l’indique, le parti NEMA se veut l’incarnation de l’espoir pour les sections qui avaient opté pour le leadership de Samba COULIBALY qui a finalement échoué à prendre la tête du PRVM-FASOKO face à Mamadou Oumar SIDIBÉ.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *