Search
mardi 2 mars 2021
  • :
  • :

Assassinat du Dr Youssouf MALLE: la colère des agents de santé

Le monde soignant du Mali a manifesté hier, à travers le pays, pour exprimer son indignation suite à l’assassinat de leur collègue Dr Youssouf MALLE tué dans son lieu de service dans le cercle de Yorosso. Toujours en réaction à cette horreur, le syndicat des médecins du Mali, en concertation avec les autres syndicats des agents de santé, se prépare à un arrêt de travail de 24 heures au minimum.

À Bamako et à l’intérieur du pays, les structures de santé publiques comme privées ont observé un arrêt de travail d’une heure. Si à Sikasso ils ont marché, à Koro comme à l’hôpital du Mali les personnels de la santé ont tenu un sit-in devant leurs structures respectives.
Dans l’un comme dans l’autre cas, l’objectif demeure le même : rendre hommage au Dr Youssouf MALLE assassiné le 19 janvier dernier à Boura dans le cercle Yorosso où il exerçait son métier. Aussi, s’agissait-il de dire ‘’non à l’assassinat’’ des agents de santé tout en interpellant les autorités pour la sécurisation des services de santé.
« Non à l’assassinat des médecins », « il faut que ce crime s’arrête », « non à l’assassinat des agents de santé », scandaient des manifestants. Et sur leurs banderoles et affiches, on pouvait lire aussi des messages d’hommage au Dr MALLE arraché à leur affection et d’interpellation. « Non à la violence faite aux agents de santé », « nous condamnons avec la dernière rigueur l’assassinat lâche et barbare du Dr Youssouf MALLE », étaient entre autres messages brandis par des manifestants.
Très indigné, le Secrétaire adjoint du syndicat des médecins du Mali, Boubacar NIARE, joint par nos soins hier mardi rappelle que c’était une situation rare au Mali de voir des agents de santé soient assassinés. Mais, depuis deux ans, elle commence à être fréquente. Selon lui, de 2019 à ce jour, ils ont recensé 4 agents de santé tués dans l’exercice de leur fonction ou dans leur lieu de travail. « Ces faits nous obligent à l’action et à dire que ça suffit », a indiqué Dr NIARE. Aussi, la position des agents s’est radicalisée avec le silence du gouvernement, à travers le ministère de la Santé, sur la situation, a ajouté le syndicat qui est également membre de la cellule de crise mise en place. « C’est hier (NDLR le lundi) que le ministère a communiqué sur l’assassinat du Dr Youssouf MALLE soit 6 jours après les faits. Cela nous indigne. Nous disons non à ce mépris de l’État. Tout ça nous a poussés à aller loin par l’organisation de cette manifestation», a expliqué M. Boubacar NIARE.
Également, il a indiqué que la manifestation consiste à attirer davantage l’attention des autorités sur la sécurité des agents de santé en général. Il trouve que c’est anormal que l’exercice de sauver des vies, le personnel sanitaire soit la cible d’autres personnes. « Il faut que nous montrions au monde entier que les agents de santé sont dans l’insécurité dans l’exercice de leur fonction », a soutenu NIARE avant d’ajouter qu’ils ignorent encore les motivations de l’assassinat de leur confrère. Toutefois, rien ne justifie sa mort, a-t-il indiqué.
Après cette mobilisation réussie de tous les agents de la santé, d’autres actions de protestation sont attendues. « Le syndicat se prépare, en concertation avec les autres syndicats de la santé, pour un arrêt de travail de 24 heures au minimum », a-t-il annoncé.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *