Search
mercredi 14 avril 2021
  • :
  • :

Assassinats ciblés à Gao: la Coalition Songhoy Chaawara Batoo gronde

Le Coalition Songhoy Chaawara Batoo a appris avec consternation l’assassinat du sieur Abdoulaye Kaba KONE, promoteur du GIE Kabala Services dans la nuit du 08 au 09 février 2021 à son domicile au quartier Château secteur 1 devant sa femme et ses enfants.
Songhoy Chaawara Batoo présente ses condoléances à la communauté de Gao, à la famille et aux proches du défunt.
Cet assassinat qui rallonge la longue liste macabre d’assassinats ciblés de vaillants opérateurs économiques n’a d’autre dessein que décimer la population, terroriser les gens et faire fuir les paisibles citoyens sur leurs terres. Et au pire, faire taire toute opposition.
C’est seulement à Gao que personne ne peut circuler dans une voiture sans être inquiété ?
C’est seulement à Gao que personne ne peut se rendre par la route par crainte d’être attaqué ou mourir…
C’est seulement à Gao en pleine ville, que des escadrons de la mort sèment la terreur en kidnappant des personnes, tuant des innocents sans que les auteurs ne soient inquiétés, arrêtés ou jugés…
A titre d’exemples, nous pouvons citer :
De 2012 avec Idrissa Omorou enseignant syndicaliste, le 04 décembre 2018 Abdoulaye Oumar TOURE, opérateur économique, le 02 octobre 2019 Hama HIYA, opérateur économique, février 2020 le directeur adjoint de la BNDA, Aly SISSOKO, le 14 mai 2020 le coordinateur régional du MOC, le Colonel Soumaré, le 02 décembre 2020, Hassan Tall…
La liste est non exhaustive.
Assassinats ciblés d’opérateurs économiques: à qui profitent-ils?
Beaucoup d’opérateurs économiques craignant pour leur vie ferment boutique
Nous, Songhoy Chaawara Batoo concerné et meurtri :
Condamnons fermement ces assassinats ciblés ;
Exigeons sans délai la délocalisation du siège du MOC en dehors de la ville ;
Demandons au Gouvernement du Mali et à la communauté Internationale le désarmement sans délai de tous les porteurs d’armes illégaux en dehors des seuls éléments habilités à les porter ;
Demandons au Gouvernement du Mali l’interdiction de circulation des véhicules des groupes armés à l’intérieur de la ville de Gao ;
Demandons une enquête pour poursuivre et juger les auteurs de ces assassinats ;
Soutenons le courage du Procureur de la République dans sa lutte contre le banditisme pour la sécurisation des populations de Gao ;
Dénonçons la passivité et le silence coupable de notre Gouvernement, de la MINUSMA et la Communauté Internationale face à ces tueries ;
Appelons les responsables locaux et les populations sédentaires à une résistance contre cette forme de terrorisme qui ne peut être du fatalisme ;
Devant la passivité de l’État à endiguer le banditisme, Songhoy Chaawara Batoo prendra ses responsabilités pour protéger sa communauté contre l’épuration ethnique qui ne dit pas son nom à travers ces assassinats ciblés
Mobilisés et déterminés, NOUS VAINCRONS

Bamako, le 09 février 2021
La Coalition Songhoy Chaawara Batoo
Le Coordinateur
Almahady M. CISSE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *