Search
dimanche 19 août 2018
  • :
  • :

Association Yirwal Mopti: Mangal Traoré aux commandes

L’Association Yirwal Mopti pour le développement de la commune urbaine de Mopti a organisé, le samedi 28 avril, une assemblée générale extraordinaire, au ciné Babemba, pour procéder à sa redynamiser en vue de l’atteinte de ses objectifs. Les travaux étaient dirigés par le président sortant, Elhadj Sékou KONAKE, en présence des membres de son bureau, de la commission ad’hoc, des cadres et plusieurs ressortissants de la commune urbaine de Mopti. Cette assemblée générale extraordinaire a été sanctionnée par la mise en place d’un nouveau bureau dirigé par Mangal TRAORE, ancien consul du Mali à Paris.

Au cours de cette assemblée générale extraordinaire, une présentation a été faite sur le rapport financier et moral du bureau sortant ; les statuts et règlements ont été validés et un nouveau bureau a été mis en place.
Lors de la cérémonie d’ouverture, le président sortant, Elhadj Sékou KONAKE, a affirmé que l’Association Yirwal Mopti œuvre pour le renforcement de la cohésion sociale, contribue au retour de la paix et mène des actions pour le développement socioéconomique et culturel de Mopti. Il a déploré l’insécurité qui sévit actuellement dans la région de Mopti avant d’appeler les populations à cultiver l’humilité, la foi et l’amour du terroir et du prochain.
Le vieux Elhadj Sékou KONAKE a déploré le fait que les membres du bureau aient manqué d’engagement pour œuvrer à l’atteinte des objectifs que l’association s’était fixée.
Pour lui, tout doit être fait pour que la jeunesse soit digne d’un héritage très fort légué par les devanciers. Pour ce faire, il a rassuré que la commission des sages se réunira régulièrement pour faire le suivi des actions et pour veiller à l’unité entre tous les fils et filles de Mopti.
Pour sa part, le président de la Commission ad’hoc, Mamadou Issa TAPO, a déclaré que l’Association Yirwal Mopti a laissé plus d’un sur sa faim tout comme certaines associations qui l’ont précédé. Il a rappelé que quatre ans après sa création, il a été constaté que l’association n’a pas fonctionné à hauteur de souhait et que les différentes instances se sont maintenues au-delà de la durée légale de leurs mandats, à savoir 3 ans.
C’est la raison pour laquelle, explique Mamadou Issa TAPO, le bureau du comité directeur, au cours d’une réunion extraordinaire, a fait l’état des lieux et a décidé de la mise en place d’une commission ad’hoc dont l’objectif a été la dynamisation de l’association. Selon lui, la commission ad’hoc a procédé à une analyse critique sur le fonctionnement des instances de l’association ; une proposition de solutions pour donner naissance à des instances dont la légèreté garantirait leur efficacité, contrairement à la pléthore des membres du bureau exécutif ; la tenue d’une assemblée générale, la mise en place des antennes de l’association dans toutes les six communes du district de Bamako et de Kati, la relecture et le toilettage des statuts et règlements intérieurs de l’association…
Cette assemblée générale extraordinaire a été sanctionnée par un bureau composé d’homme et de femmes engagés et disponibles à se battre pour l’atteinte des objectifs. Le nouveau bureau est dirigé par Mangal TRAORE, ancien consul du Mali à Paris.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *