Search
mardi 11 décembre 2018
  • :
  • :

Associations pour le Mali (APM): les soutiens à IBK investissent le terrain

Dans le but, disent-ils, de « Rétablir la vérité historique à propos des APM », les partisans du soutien à la candidature d’IBK ont décidé d’investir le terrain ; le week-end dernier. Dans la capitale, cette volonté a été manifestée par la tenue de deux conférences communales sur la rive droite de Bamako sur : « Situation politique actuelle et les perspectives ».

Un thème assez évocateur du climat qui prévaut au sein des APM en proie, ces derniers temps, à une division entre partisans d’une candidature à Me Mohamed Ali BATHILY, à la présidentielle de 2018, et les soutiens au président IBK, fondateur de l’organisation.
Samedi dernier, l’administrateur général des APM, jusque-là muré dans le silence ; depuis l’engagement des hostilités, entre pro et anti IBK, est sorti de sa réserve.
Dans un jardin près de la maire de la commune V, à Torokorobougou, Sylvestre KAMISSOKO, puis que c’est de lui qu’il s’agit, a animé l’une des conférences communales programmées par la direction des APM fidèles au président IBK.
Cette rencontre, qui a regroupé le représentant du président du RPM, El hadj Mory Kaba DIAKITE ; le représentant des chefs de quartier de la commune V ; les représentant des partis amis et autres associations partenaires, venus tous porter main-forte la dissidence, a été une occasion pour M. KAMISSOKO, de revenir sur les raisons de la guéguerre au sein des APM.
L’administrateur général des APM, Sylvestre KAMISSOKO, l’homme à tout faire de Me BATHILY, jusqu’à leur séparation, était de sorti pour apporter son soutien à une éventuelle candidature de l’actuel locateur de Koulouba.
A l’entame de ses propos, il a rappelé que récemment le Mali a été secoué par trop de supputation autour des APM. Comme il fallait s’y attendre, a-t-il fait savoir, ces supputations peuvent être regroupées en deux points : les unes sont positives, les autres sont négatives.
De son avis, elles sont positives lorsqu’elles sont appréciées comme la réaffirmation de la fidélité des APM au président IBK.
Négatives, dit-il, lorsque cette réaffirmation a été considérée comme la trahison de certains camarades vis-à-vis de Me Mohamed Ali BATHILY président suspendu des APM.
De même, a-t-il expliqué, les conférences communales entamées samedi dernier et qui se sont tenues simultanément en Commune VI et Commune V inaugurent une série de rencontres du genre qui auront lieu dans toutes les communes du Mali.
Selon lui, lesdites conférences communales ont pour objectifs entre autres de : rétablir la vérité historique à propos des APM ; un rappel du contexte de création des APM en 2013. Selon lui, c’est seulement la coordination et l’animation de ce mouvement, les APM, qui ont été confiées à Mohamed Ali BATHILY.
Les conférences communales sont, selon ses propos, fidèles aux statuts et règlements intérieurs des APM qu’il a cités : « Considérant que les Associations, Organisations, et Clubs de soutien, à la candidature de IBK se sont organisées pour former une coordination nationale dénommée Associations pour le Mali (APM) ».
Au regard des statuts et règlements intérieurs des APM, a-t-il dit, « les traitres ne sont pas ici, ils sont ailleurs, ils sont partis ailleurs pour faire autre chose ailleurs ».
Avant de poursuivre en ajoutant : « Car ne pas soutenir IBK, c’est fouler au pied les textes fondateurs des APM, c’est enfin combattre les APM et leur champion nommé El-Hadji Ibrahim Boubacar Keita Président de la République Chef de l’État ».
Selon M. KAMISSOKO, le bilan est du président IBK est élogieux à plus d’un titre. Mais personne ne peut, selon lui, nier que notre pays, qui était à terre, a été redressé, que notre armée monte en puissance et que le Mali est de retour dans le concert des Nations.
« C’est cela que nous soutenons. Le chemin est pris et nous entendons le poursuivre avec IBK », a-t-il asséné.
D’ailleurs, a-t-il fait remarquer, les APM n’ont pas fait autre chose, depuis leur création. Parallèlement à l’action gouvernementale, les APM ont mené plusieurs actions de solidarité et d’entraide envers les couches démunies du Mali.
Parmi lesquelles, on peut notamment citer : Don de sang, Assistance des jeunes diplômés ; journées médicales gratuites dans plusieurs localités-cardiologie et gastrologie ; dotation des centres de santé en médicament sous forme de don ; assistance juridique aux couches vulnérables sur les questions foncières ; intermédiation sociale dans les conflits sociaux et litiges fonciers.
Pour favoriser l’implantation des APM, une stratégie de proximité a été élaborée qui a consisté à la mise en place des structures de base de Kayes à Kidal ; de Tarkint à Kadiolo, etc.
Après avoir égrainé toutes ces réalisations et fait l’état des lieux du regroupement, il a rassuré : « Camarades, nous n’avons pas trahis, nous ne trahirons pas, parce que nous sommes fidèles aux textes et aux idéaux de notre association, refuser la trahison est pour certains une occasion facile de crier à la trahison, nous, nous disons non au voleur qui crie au voleur ».
Pour Sylvestre KAMISSOKO et les siens, c’est ‘’IBK en 2018 pour continuer l’œuvre commencée pour l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens ».
Il a enfin lancé un appel afin de se donner les mains pour la victoire, sans bavure au président IBK, en 2018.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *