Search
mardi 11 décembre 2018
  • :
  • :

Associations pour le Mali(APM): vers un congrès pour tourner la page Bathily

Après les communes V et VI, le 7 avril dernier, la série de conférences initiée par la direction des Associations pour le Mali (APM) fidèle à un soutien à IBK s’est poursuivie, le week-end dernier, en commune IV. Initiée par la coordination des APM de ladite commune, en collaboration avec 12 autres associations, cette rencontre aux allures de meeting avait pour thème : « Situation politique actuelle et les perspectives », au Manège de Lafiabougou.

Au cours de cette rencontre, la direction des APM a annoncé la tenue imminente d’un congrès extraordinaire pour mettre fin à l’intérim assuré par Boubacar H. BAH, depuis l’annonce de la suspension de Me Mohamed BATHILY de ses fonctions, le mois dernier.
La mobilisation était au rendez-vous, au Manège de Lafiabougou à l’occasion de cette conférence animée par le président de la coordination APM de la commune IV, Abdoulaye KEÏTA. C’était en présence du président par intérim, Boubacar H. BAH ; de l’administrateur général des APM, Sylvestre KAMISSOKO ; du trésorier général des APM, Bakary BERETE ; et du porte-parole, M. Sékou KONE ; de la représentante des femmes, Mme Oumou DIOP, etc.
Cette rencontre s’est déroulée en présence des représentants de la majorité présidentielle, Faraba KAMISSOKO, membre de la section RPM de la commune IV…
À l’entame de ses propos, le conférencier, Abdoulaye KEÏTA, a souligné que l’organisation de ladite rencontre dérivait d’une suite d’événements odieux qui a secoué les APM qui, dit-il, ternissent l’image de l’Association.
Ces événements, a-t-il expliqué, se traduisent par des déclarations qui constituent une violation des statuts et règlements intérieurs des APM et qui ont conduit à la suspension de Me Mohamed Aly BATHILY, ancien ministre président de l’organisation depuis 2013.
Ces supputations peuvent être regroupées en deux sortes : les unes sont positives, les autres sont négatives, a-t-il expliqué.
De son avis, elles sont positives lorsqu’elles sont appréciées comme la réaffirmation de la fidélité des APM au président IBK.
Négatives, dit-il, lorsque cette réaffirmation a été considérée comme la trahison de certains camarades vis-à-vis du président suspendu des APM.
Selon lui, les conférences communales ont pour objectifs entre autres de rétablir la vérité historique à propos des APM ; faire savoir dans le cadre de cette vérité historique que les APM depuis leur création en 2013 étaient une structure faitière des clubs, mouvements et associations de soutien au président IBK ; que seulement la coordination et l’animation des APM avaient été confiées à Mohamed Ali BATHILY.
M. KEÏTA de rappeler que les conférences communales qui seront organisées dans toutes les communes de Bamako et de l’intérieur du pays ont pour objectifs entre autres de : rétablir la vérité historique à propos des APM ; faire savoir dans le cadre de cette vérité historique que les APM depuis leur création en 2013 étaient une structure faitière des clubs, mouvements et associations de soutien au président IBK ; que seulement la coordination et l’animation des APM avaient été confiées à Mohamed Ali BATHILY.
« Dans cet état d’esprit, nous devons tous, conformément aux statuts et règlements intérieurs, demeurer dans cette logique de soutien aux actions du président de la République du Mali et de son gouvernement », a-t-il dit.
« Nous ne disons pas que le bilan du premier mandat du président de la République est parfait », mais personne ne peut, de son avis, nier que notre État, qui était à terre, a été redressé, que notre armée monte en puissance et que le Mali est de retour dans le concert des Nations.
« C’est cela que nous soutenons. Le chemin est pris et nous entendons le poursuivre avec IBK », a-t-il martelé.
Parallèlement à l’action gouvernementale menée, les APM ont également accompli plusieurs missions de solidarité et d’entraide envers les couches démunies du Mali. Parmi celles-ci, on peut notamment citer des dons de sang, assistance aux jeunes diplômés ; journées médicales gratuites dans plusieurs localités en cardiologie et gastrologie ; dotation des centres de santé en médicament sous forme de dons ; assistances juridiques aux couches vulnérables sur des questions foncières ; intermédiation sociale dans les conflits sociaux et litiges fonciers.
Pour favoriser l’implantation des APM, une stratégie de proximité a été élaborée qui consiste à la mise en place des structures de base de Kayes à Kidal ; Tarkint à Kadiolo, etc.
Le conférencier, avant de conclure, a indiqué : « Nous disons IBK en 2018 pour continuer l’œuvre commencée pour l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens, le temps des retrouvailles est arrivé pour que ceux du même camp se donner la main pour une victoire sans bavure d’IBK en 2018 ».

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *