Search
vendredi 20 mai 2022
  • :
  • :

Assurance et prévoyance sociale à Kayes: l’INPS et la CANAM se soumettent à l’évaluation

Les journées d’informations et d’échanges de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS) et de la Caisse national d’assurance maladie (CANAM) avec leurs partenaires se tiennent depuis hier lundi, à Kayes, la capitale des rails.
La cérémonie d’ouverture était présidée par le directeur général de l’INPS, Boureima Noumoussa DIALLO, qui avait à ses côtés le représentant du DG de la CANAM, Oumar Tiémoko SANGARE, entre autres.
Après Sikasso, et en attendant Ségou, Mopti et Koulikoro ; Kayes abrite depuis hier lundi les journées conjointes d’informations et d’échanges de l’INPS et de la CANAM.
L’objectif de la rencontre est d’évaluer la qualité des services rendus et faire une large diffusion des procédures d’applications des textes législatifs et règlementaires sur le régime géré par l’Institut national de prévoyance sociale (INPS) et de la Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM).
De façon spécifique, la rencontre vise à s’assurer que tous les travailleurs salariés sont inscrits à l’INPS et à la CANAM ; les procédures de demande de prestations, de déclaration nominative des salaires sont connues des usagers ; les prestations dues sont normalement liquidées et payées ainsi que les cotisations sociales dues par les employeurs sont déclarées et payées.
Prennent part à ces journées d’informations et d’échanges de deux jours, entre autres, les représentants du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), des sociétés minières, des sous-traitants, des centrales syndicales régionales, des sections syndicales, de la chambre des métiers, des prestataires, des conventionnés, l’inspection du travail… A ceux-ci, il faut ajouter les responsables locaux et régionaux de l’INPS de Kayes (directeur régional, le médecin CMIE, le DRCCE, DPE, DASMS…)
Dans son discours de bienvenue, le directeur régional de l’INPS de Kayes, Seydou Siaka DIARRA, a soutenu que compte-tenu de sa mission de service public, de l’évolution naturelle de son environnement, et des attentes de ses usagers, l’INPS doit s’ajuster perpétuellement en vue d’atteindre la performance dans la poursuite des objectifs qui lui sont fixés par les autorités compétentes du pays.
Aussi, a-t-il rappelé, la direction régionale de l’INPS de Kayes a été créée en 1980 et est composée d’une direction régionale à Kayes, d’une agence secondaire à Kayes N’Di d’un Centre médical inter-entreprises (CMIE), ainsi que des bureaux de correspondant à Kita, Kéniéba, Nioro et Yélimané.
«Par cette déconcentration administrative et technique, l’INPS place ses structures et ses agents dans des conditions de travail qui les rapprochent aux résidences, et ou aux lieux de travail de ses usagers», a précisé M. DIARRA.
Selon le patron régional de l’INPS, les partenaires en activité de la direction régionale de Kayes sont repartis dans 737 entreprises qui emploient 27 927 salariés. Les usagers inactifs (les retraités) sont au nombre de 4 130 du régime malien et 3 982 du régime français. S’agissant des rentiers d’accident du travail et de maladie professionnelle, ils sont au nombre de 331 ; les allocataires se chiffrent à 9 560, et les assurés volontaires sont au nombre de 3.
Dans le cadre de la gestion déléguée de l’Assurance maladie obligatoire, a noté M.DIARRA, il est procédé à la pré-immatriculation des salariés et des retraités, aux traitements des feuilles de soin et aux paiements des prestataires de soins, auprès des structures conventionnées qui sont au nombre de 59 dans la région.
L’ensemble du personnel dédié à l’atteinte des objectifs de la direction régionale se chiffre à 59 dont 21 agents socio sanitaires, a précisé le directeur régional.
En vue d’apporter l’amélioration souhaitée au fonctionnement actuel de la direction régionale de Kayes, les mesures suivantes doivent être envisagées et mises en œuvre. Il s’agit de: la mise à disposition de nouveaux agents pour combler le déficit organique constaté dans tous les domaines d’activités ; l’extension du réseau informatique à tous les bureaux correspondant; l’ouverture de bureaux correspondants à Bafoulabé, Diéma, Diamou, Diboli et Mahina ; la construction de bureaux correspondants de Nioro et Diboli ; la reconstruction de la direction régionale.
Au nom du directeur général de la CANAM, Oumar Tiémoko SANGARE (conseiller technique à la CANAM) a remercié et félicité les responsables de l’INPS pour avoir associé la CANAM à cette session d’informations et d’échanges sur les services rendus.
Le directeur général de l’INPS a rappelé que la loi confère à son Institut la mission d’encaisser les cotisations et de servir les prestations au titre des régimes de prévoyances sociales (prestations familles ; accidents de travail et les maladies professionnelles ; assurance vieillesse, invalidé, décès ; protection contre la maladie dont une partie des activités est transférée à l’AMO).
«A ce jour, l’INPS compte plus de 27 000 employeurs, 280 000 assurés, 1770 rentiers auxquels il faut ajouter des ayant-droits», a révélé le patron de l’INPS.
Le montant des ressources de cotisations de l’année 2014, selon le DG DIALLO, s’élève à 98 milliards FCFA tandis que les revenus redistribués sous forme de prestations sociales atteignent 50 milliards FCFA.
«En dépit de cette relative bonne santé financière des régimes de protection sociale et du service régulier des différentes prestations, des études et missions menées au sein de l’INPS ont mis en exergue un besoins pressant d’amélioration de la qualité des services rendus aux usagers.», a souligné le DG de l’INPS.
A son avis, ces journées d’échanges constituent pour l’INPS et la CANAM, des moyens précieux d’écoute des usagers, à travers un processus dont les principales phases sont: le recueil des préoccupations des partenaires ; la recherche et la mise en œuvre des solutions idoines aux préoccupations exprimées par les usagers ; la diffusion des procédures d’application des textes législatifs et réglementaires sur les régimes de l’INPS et l’AMO.
«A l’issue de ces journées d’échanges, toutes vos préoccupations et suggestions seront recensées et traitées avec la plus grande diligence par nos services. Les unes seront traitées sur place, les autres feront l’objet d’un recueil de recommandations avec des délais précis de réponses au cas par cas» a assuré le DG de l’INPS.
Notons que la journée d’hier a été marquée par la présentation de l’INPS (ses produits et services), suivie du recueil des préoccupations des participants. L’après midi a été consacrée à l’inauguration de l’agence INPS de Kayes-N’DI. C’est le tour de la CANAM ce mardi de «s’exposer» aux participants.
Par Hamidou TOGO, envoyé spécial




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *