Search
lundi 19 avril 2021
  • :
  • :

Audience au ministère de l’éducation: la rédynamisation de la coopération Mali-USA

Le ministre de l’Éducation nationale, Kénékouo dit Barthélémy TOGO, a accordé une audience, en fin de semaine dernière, à l’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique dans notre pays, Paul A. Folmsbee, pour dynamiser davantage la coopération que ce pays entretien avec le nôtre dans le domaine de l’Éducation.

À sa sortie d’audience, le ministre TOGO a expliqué les raisons de cette entrevue qui s’est déroulée en présence de certains responsables du Département et de l’Ambassade des USA au Mali.
Le ministre de l’Éducation nationale a tout d’abord souligné que les États-Unis constituaient un partenaire de premier plan de notre pays en matière d’Education, depuis pratiquement une vingtaine d’années maintenant. Selon lui, ce pays aide le Mali dans des secteurs très sensibles, notamment dans la scolarisation des filles et particulièrement dans des zones où l’accès est difficile comme le nord. Il a indiqué que les États-Unis d’Amérique appuyaient notre pays dans des programmes d’urgence au bénéfice des enfants qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école ou ceux qui ont été à l’école et qui ont quitté très tôt.
« Nous avons six programmes avec les États-Unis d’Amérique. Cette visite de l’Ambassadeur des USA dans notre département avait pour objectif de consolider les relations dans le domaine de l’Éducation et voir les dispositions qui sont en relation avec ces projets, les difficultés que nous rencontrions et ce que ce pays peut nous apporter comme appui supplémentaire », a affirmé le ministre TOGO.
Comme appui des USA à notre pays dans le domaine de l’éducation, le ministre a souligné les projets qui ont démarré à Tombouctou, Gao et Kidal et dans des zones de Mopti et de Ségou. Selon lui, tous ces projets concourent à consolider les acquis au niveau de l’Éducation et aussi d’aider les acteurs du domaine à gérer certains problèmes d’urgence. Cela, dit-il, du fait que dans certaines zones où l’insécurité y règne les écoles ont été fermées et les enseignants ne sont pas sur place depuis deux à trois ans.
Pour le ministre de l’Éducation nationale, les programmes dans lesquels les USA appuient notre pays permettent de former beaucoup d’enseignants, de regrouper les enfants et de donner des cours d’appui avec des matériels didactiques qui sont offerts.
Il a également fait savoir que les Américains appuient notre pays pour la résolution concrète de certains problèmes qui paralysent notre système éducatif, comme le problème des écoles coraniques.
« Nous avons un programme d’intégration des écoles coraniques dans le système éducatif malien. Il y a plus de 150 000 enfants qui sont concernés par ce programme. Les partenaires américains sont prêts à nous appuyer, à faire les documents, à préparer tous les textes législatifs et à créer les synergies pour que ces enfants ne puissent pas être laissés pour compte », s’est réjoui le ministre de l’Éducation nationale.
Il a enfin noté qu’au cours de cet entretien avec l’Ambassadeur des USA dans notre pays qu’il avait été question de la réouverture des écoles fermées dans les zones d’insécurité (Kidal et Ténékoun). Et la mise en œuvre de certains programmes qui permettront de donner des cours de rattrapage aux élèves qui sont dans les classes de 9e année afin qu’ils puissent se présenter au DEF.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *