Search
mercredi 22 novembre 2017
  • :
  • :

Avant leur départ au Venezuela: le PM donne ses conseils aux boursiers

Le 1er contingent de la bourse d’études sportives de la République Bolivarienne du Venezuela, avant son départ, a été reçu par le Premier ministre Moussa MARA. La rencontre de conseils et d’au-revoir des autorités a eu lieu le vendredi dernier.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ces bourses d’études, 40 jeunes ont été retenus pour constituer le premier contingent d’un lot de 150 bourses. Avant leur départ pour le Venezuela, ils ont été présentés au Premier ministre, Moussa MARA. Ils situent dans la tranche d’âge de17 à 24 ans et étaient tous présents à la cérémonie qui s’est déroulée à la Primature.

Y ont également pris part plusieurs responsables sportifs, dont le ministre Housseini Amion GUINDO ainsi que des représentants de l’ambassade de la République Bolivarienne du Venezuela.

Ces bourses s’inscrivent dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Mali et la République Bolivarienne du Venezuela suite à une sollicitation de la partie malienne à l’issue d’une mission de travail de 3 jours conduite par le ministre des Sports, Housseini Amion GUINDO, qui a plaidé pour la formation des ressources humaines (des cadres et jeunes) en matière du développement des sports.

Le directeur national des sports, Dramane COULIBALY,  qui a introduit la rencontre, a rappelé les raisons ayant guidé ces demandes auprès de la République Bolivarienne du Venezuela puis le processus de sélection de ces boursiers. Ce faisant, il a souligné qu’une commission nationale de sélection a été constituée, avec des grilles de notation. Le directeur a pu assurer au Premier ministre la transparence qui a prévalu quant au choix de ces jeunes.

À sa suite, le porte-parole des boursiers, Youba Rhovyce Albert VEVY, a salué le chef du gouvernement de les avoir reçus et, par la même occasion, remercié le ministre des Sports pour sa démarche de transparence.

Pour l’image du pays, il a pris l’engagement qu’ils vont être des ambassadeurs du Mali à Caracas, au Venezuela, en respectant les lois de ce pays afin de magnifier la coopération exemplaire entre les deux États.

Ce n’est pas tout: ils ont également promis, par la voix de leur porte-parole, de revenir après les études servir le pays qui a fourni tant d’efforts pour leur formation.

De son côté, le Premier ministre a remercié la République Bolivarienne du Venezuela pour la confiance placée en notre pays en lui accordant ces bourses d’études sportives. Le geste, selon Moussa MARA, est un acte de solidarité à l’endroit de notre pays. Ce, d’autant plus que la formation des ressources humaines est l’un des problèmes auxquels le pays est confronté.

Le Chef du gouvernement, à l’instar de ses prédécesseurs, a aussi félicité le ministère des Sports pour la transparence et la crédibilité de ses choix.

« Dans notre pays, quand il y a une demande pour une place ou pour un poste, tout le monde doute. Les gens pensent du coup que c’est occupé par des proches des ministres, des directeurs, etc. Par cette transparence, vous allez lancer un message fort aux Maliens. Il faut que les Maliens croient en l’État. Renforcer la transparence c’est rétablir la justice sociale, le fondement d’un État. Je vous encourage à continuer sur cette voie», a apprécié le PM la démarche du ministre des Sports.

S’adressant aux bénéficiaires des bourses, il les a exhortés à la discipline, au sérieux et au respect des lois de leur pays d’accueil.

«Vous êtes des ambassadeurs du Mali au Venezuela. Vous représentez votre famille et votre pays. Car, tout ce que vous allez poser, c’est votre famille et votre pays qui seront interpelés. Donc, c’est l’image de ceux-ci qui sont en cause. Soyez les meilleurs et comportez-vous en dignes Maliens», a conseillé Moussa MARA.

Par ailleurs, avant la fin des études de ces boursiers, le Premier ministre a rassuré que des mesures vont être prises pour faciliter leur insertion professionnelle.

«Nous allons faire de sorte qu’à votre retour que vous puissiez avoir un emploi. En tous cas, vous pouvez compter sur le pays», a-t-il assuré.

 

Par Sikou BAH

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *